réduire votre impôt sur le revenu

Des solutions pour réduire votre impôt sur le revenu

Vous êtes prêt(e) à investir ? Voici un tour d’horizon de 10 solutions fiscalement avantageuses ! Il est essentiel de vous assurer que : 1 - ces investissements ne représentent pas une part trop importante de votre patrimoine ; 2 - vous pouvez bloquer l’argent pendant la durée minimum fixée.

De nombreuses solutions permettent de placer de l’argent tout en réduisant son impôt et ce, à partir de quelques milliers d’euros investis.

A titre d’exemple, un couple marié avec un enfant, 70 000 € de revenus et 6 142 € d’impôt peut annuler totalement cet impôt en investissant :

  • 5.000€ dans un Groupement Foncier Forestier (18% de réduction d’impôt soit 900€ d’économie
  • ?4.639€ euros dans un Girardin industriel (113% de réduction d’impôt soit 5.242€ d’économie !)


Si vous vendez le bien avant le délais requis, vous devrez ainsi rembourser l’avantage fiscal obtenu !
 

1Investir dans la forêt.

Dispositif : GFF
Réduction : 18%
Risque : Modéré
Durée minimum : 8 ans
Montant minimum : environ 5 000 €                                       

La forêt est un investissement en vogue, porteur de valeurs et décorrelé des fluctuations des marchés financiers ! Souvent transmise lors d’un he?ritage, la forêt peut aussi servir d’investissement financier a? l’e?pargnant soucieux de diversifier son patrimoine.
Pour investir dans la forêt, vous pouvez soit acheter des parcelles en direct, soit de manière plus simple souscrire a? des placements collectifs tels que les Groupements Fonciers Forestiers (GFF). Quel que soit votre choix, vous pouvez réduire votre impôt sur le revenu de 18% du montant investi.

Autre atout : l’investissement dans la forêt bénéficie d’un abattement de 75% pour votre succession !
 

2 Soutenir des PME.

Dispositif : FCPI et FIP
Réduction : 18 à 38%
Risque : Elevé
Durée minimum : 5 à 8 ans
Montant minimum : environ 1 000 €

Si vous souhaitez réduire vos impôts tout en investissant dans des PME ou dans des entreprises innovantes, les FIP (Fonds d’Investissement de Proximité) et FCPI (Fonds Communs de Placement dans l’Innovation) sont faits pour vous ! Ces fonds vous permettent de réduire votre impôt sur le revenu de 18% du montant investi. Mieux, le FIP Corse, investi en grande partie dans des PME de l’Île de beauté, permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 38%.

A noter : Si vous investissez directement dans le capital d’une PME (d’un proche ou via une plateforme de crowdfunding), vous pouvez également bénéficier de la réduction d’impôts de 18%.

attention Toutefois, ces dispositifs sont risqués puisque vous investissez principalement dans des sociétés jeunes en développement !
 

3 Soutenir le cinéma et l’audiovisuel.

Dispositif : SOFICA
Réduction : 30 ou 36%
Risque : Elevé
Durée minimum : 5 ans
Montant minimum : environ 5 000 €

Fan des films Français aux scénarios bien ficelés… et parfois incompréhensibles ? Les SOFICA vont vous séduire ! En souscrivant au capital des Sociétés de Financement du Cinéma et de l'Audiovisuel (SOFICA), vous soutenez la production cinématographique de notre pays, 80% des sommes recueillies devant être affectés à des films d’initiative française. Les SOFICA ouvrent droit à une réduction d'impôts de 30% ou 36% du montant investi !

attention La rentabilité de ce produit tient avant tout à l'avantage fiscal accordé et il s’agit donc d’un investissement plaisir.
 

4 Investir Outre-Mer.

Dispositif : Girardin social ou industriel
Réduction : 110 à 120%
Risque : Elevé
Durée minimum : 5 ans
Montant minimum : environ 2 500 €

Le Girardin Industriel permet de soutenir le développement économique des départements et collectivités d’outre-mer (DOM COM), en investissant dans des projets industriels. Cette niche fiscale est très particulière, car elle procure une réduction d’impôt supérieure au montant investi, de l’ordre de 110 à 120% en fonction des produits ! 

attention Ce dispositif est complexe et a parfois rencontré des problèmes juridiques liés à des projets qui n’ont pas abouti : il est ainsi arrivé que l’avantage fiscal accordé soit remis en cause par les services fiscaux !Il est donc essentiel de se tourner vers des sociétés de gestion réputées.

Le Girardin Social fonctionne de la même manière que le Girardin Industriel. C'est un produit de défiscalisation qui finance la création de logements sociaux dans les DOM COM. Il est plus sûr que le Girardin Industriel car des entités semi-publiques prennent part au processus. Il nécessite toutefois un montant d'investissement plus élevé que le Girardin Industriel.
 

5 Investir dans l’immobilier ancien.

Dispositif : Malraux
Réduction : 22 à 30%
Risque : Modéré
Durée minimum : 9 ans
Montant minimum : environ 100 000 € (5 000€ via des SCPI)                    

Si vous aimez la pierre et souhaitez investir dans de beaux immeubles anciens, le Malraux est fait pour vous ! En achetant et en rénovant des biens dans un secteur sauvegarde? ou dans une zone de protection du patrimoine, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt sur le montant des travaux réalisés. Cette réduction est de 30% en secteur sauvegarde? et de 22 % en zone de protection. Le plafond des de?penses est limite? annuellement a? 100 000 euros. Mais, les travaux pouvant s’e?taler sur trois ans, l’e?conomie d’impo?t peut atteindre 90 000 euros! Pour y pre?tendre, vous devez louer nu votre bien pendant neuf ans. Aucun plafond de loyer n’est impose?.

Avantage non négligeable : le Malraux n’entre pas dans le plafond des niches fiscales. Partout en France, les programmes sont assez nombreux. Privile?giez ceux dont les travaux ont commence? pour de?fiscaliser de?s cette anne?e.
 

6 Investir dans l’immobilier neuf.

Dispositif : Pinel
Réduction : 12 à 21%
Risque : Modéré
Durée minimum : 6 à 12 ans
Montant minimum : environ 80 000 € (ou 500€ via des SCPI)

La loi Pinel est un investissement dans l'immobilier locatif neuf offrant à l'investisseur une réduction d'impôt pouvant atteindre 21% du montant investi, sur une durée de 12 ans. Cette réduction dépend de la durée de la location : pour 6 ans de location, la réduction est de 12%, elle est de 18% pour 9 ans et de 21% pour 12 ans.

Pour en bénéficier le propriétaire doit s’engager à respecter les plafonds de loyers et de ressources. Il est également possible de louer à un ascendant ou un descendant, à condition qu’il ne fasse pas partie du foyer fiscal du propriétaire.

Le montant d'investissement maximum est de 300 000€ et il est possible d’investir via des SCPI (société civile de placement immobilier).
 

7 Investir dans l’immobilier de service.

Dispositif : Censi Bouvard
Réduction : 11%
Risque : Modéré
Durée minimum : 9 ans
Montant minimum : environ 70 000 €

Le dispositif Censi Bouvard vous permet d’investir dans des résidences de service : résidences étudiantes, résidences séniors ou résidences de tourisme notamment. Vous pouvez bénéficier d'une réduction d'impôt sur le revenu de 11% du montant investi, réparti sur une durée de 9 ans. De la même manière que pour le Pinel, la réduction se fait dans la limite d'un montant d'investissement de 300 000€.
Avantage non négligeable : il est possible de reporter l'excédent de réduction d'impôt sur les 6 années suivantes !
 

8 Générer du déficit foncier.

Dispositif : Déficit foncier
Réduction : Déduction d’impôt
Risque : Elevé
Durée minimum : 3 ans
Montant minimum : environ 5 000 € (via des SCPI)

Si vous avez des revenus fonciers élevés, l'investissement dans de l'immobilier générant du déficit peut être un bon moyen pour réduire son impôt. Le déficit foncier généré est directement déductible des revenus fonciers et peut ensuite être déductible du revenu global dans la limite de 10 700 €. Un déficit foncier peut être généré en investissant en direct dans de l’immobilier ou via des parts de SCPI (sociétés civile de placement immobilier).
 

9 Préparer votre retraite.

Dispositif : PERP et PERCO
Réduction : Déduction d’impôt
Risque : Faible à élevé
Durée minimum : Jusqu’à la retraite
Montant minimum : environ 100 €

En complément de votre couverture retraite obligatoire, vous pouvez souscrire à un PERP (Plan d'Epargne Retraite Populaire) qui vous permettra, lors de votre départ à la retraite, de disposer d'un revenu supplémentaire régulier. Comme une assurance vie, le PERP est investi sur des supports plus ou moins risqués (actions, obligations, immobilier), en fonction de votre choix. Vos versements sur le PERP peuvent, sous conditions, être déduits de votre revenu imposable ! Souffrant à ce jour d’une image peu flatteuse (faible rendement notamment), de nouveaux PERP plus dynamiques commencent à voir le jour : certains peuvent par exemple être investis en parts de SCPI (sociétés civile de placement immobilier). Si vous êtes salarié(e), votre entreprise a peut-être mis en place un PERCO (Plan d'Epargne Retraite Collectif). Le PERCO présente les mêmes avantages que le PERP, avec en prime la possibilité d'obtenir de votre employeur des versements complémentaires (abondements) exonérés d'impôt sur le revenu !
 

10 Améliorer votre protection sociale.

Dispositif : Madelin
Réduction : Déduction
Risque : Faible à élevé (contrat retraite)
Durée :  Jusqu’à la retraite (contrat retraite)
Montant minimum : environ 100 € (contrat retraite)

Si vous êtes travailleur non salarié (profession libérale, artisan, commerçant, gérant majoritaire...), vous pouvez bénéficier des dispositions de la loi Madelin ! Cette loi vous permet de pallier les carences des régimes généraux en matière de protection sociale, tout en réduisant vos impôts !
Vous pouvez ainsi vous protéger davantage en souscrivant via la loi Madelin à des contrats de retraite supplémentaire, de complémentaire santé, d’assurance décès ou invalidité, d’assurance perte d’emploi…

Avantage : les cotisations sont déductibles de vos revenus, sous certaines conditions de plafonnement.

Pour la retraite, la loi Madelin se rapproche du PERP : votre argent est investi sur des supports garantis (fonds en euros) ou multisupport. Le capital est disponible au moment de l’arrivée à la retraite.

Le 17/05/2016 à 09:08

ou ok, c'est bien tout celà, mais il y en as que pour ceux qui ont de l'argent

mais les retraités, a qui l'on pompe un max, et dont les retraites baissent a cause de l'augmentation de la GSG et RDS , on s'en occupent pas trop

donc toujours la même solutions,  les riches d'abord les autres !!!!!!!!!!!!

 

 

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.