Terre, PME, immobilier, art ou épargne retraite : voici un tour d’horizon des 5 principaux types d’investissements possibles pour réduire votre ISF.

Des solutions pour réduire votre impôt sur la fortune

Terre, PME, immobilier, art ou épargne retraite : voici un tour d’horizon des 5 principaux types d’investissements possibles pour réduire votre ISF.

Vous noterez que certains d’entre eux permettent également de réduire votre impôt sur le revenu. Vous devez dans ce cas choisir si vous souhaitez profiter de la réduction au titre de l’impôt sur le revenu ou de l’ISF.
 

1 Investir dans la terre.

Dispositif : GFF, GFV et GFA
Exonération : 50 à 100%
Réduction : 50% pour les GFF
Risque : Modéré
Durée minimum : 5 ans et demi

La forêt est un investissement en vogue qui permet de réduire son impôt sur le revenu de 18% mais également son ISF.
Investir en direct ou via un Groupement Foncier Forestier (GFF) entraîne en effet une réduction d’ISF de 50% du montant investi. Autre avantage : cet investissement sort de votre base imposable !

Pour bénéficier de cet avantage fiscal, vous devez conserver votre forêt ou vos parts de GFF pendant 5 ans et demi.
Les investissements dans des vignes ou dans des terres agricoles sont moins avantageux. Ils n'apportent pas de réduction d'ISF et ne sont pas totalement exonérés d’impôt.
L'investissement dans un Groupement Foncier Viticole (GFV) est ainsi exonéré à hauteur de 75% du montant, tandis qu'un investissement dans un Groupement Foncier Agricole (GFA) est, quant à lui, exonéré à 50 ou 75%, selon les cas.
 

2 Investir dans des PME.

Dispositif : Mandat de gestion, FCPI et FIP
Exonération : 100%
Réduction : 40 à 50%
Risque : Élevé
Durée minimum : 5 ans

Permettant d’obtenir une réduction d’impôt sur le revenu, les investissements dans les PME permettent également de bénéficier d’une réduction d’ISF. De la même manière que pour l’impôt sur le revenu, vous pouvez investir en direct, via une plateforme de crowdfunding, ou via des Fonds Communs de Placement dans l’Innovation (FCPI) et des Fonds d’Investissement de Proximité (FIP).
Autre solution réservée aux contribuables soumis à l’ISF : les mandats de gestion, proposés par certaines sociétés, qui vont vous soumettre plusieurs entreprises qu'elles auront sélectionnées et dans lesquelles vous pourrez choisir d’investir ! Avis à ceux qui se sentent l’âme d’un “Business Angel” !

L’investissement dans des PME sort de votre base imposable et la réduction d’ISF est de 50% du montant investi (40% pour certains fonds).

attention Si vous investissez via un fonds (FCPI ou FIP), le montant de la réduction est plafonné à 18 000€.
 

3 Investir dans l’immobilier.

Dispositif : Résidence principale, nue-propriété et LMP
Exonération : 30 à 100%
Réduction : Aucune
Risque : Faible à modéré
Durée minimum : Aucune

La solution la plus connue pour limiter son ISF avec l’immobilier consiste à être propriétaire de sa résidence principale. Celle-ci bénéficie d’une exonération de 30% de sa valeur ! 

D’autres dispositifs permettent de limiter son imposition :

  • Un bien immobilier détenu en nue-propriété est exonéré d’ISF. Posséder la nue-propriété d’un bien consiste à détenir un bien dont vous ne jouissez pas. L'usufruitier est la personne qui possède la jouissance du bien et peut ainsi l’habiter ou le louer. On appelle ce dispositif le démembrement de propriété. Pour profiter de cet avantage, plusieurs possibilités sont à étudier.
  • Si vous avez un bien immobilier et des enfants, vous pouvez par exemple donner l’usufruit temporaire de votre bien à vos enfants et ainsi ne pas supporter l’ISF sur ce bien.
  • L’acquisition d’un bien en nue-propriété est également possible et permet d’investir à moindre coût, avec une décote de l’ordre de 40 %. Le démembrement de propriété est en général fixé pendant une durée déterminée. Pendant cette période, vous n’avez pas à intégrer le bien dans votre patrimoine taxable. Au terme de celle-ci, vous retrouvez la pleine propriété du bien, et notamment la possibilité d’en percevoir les revenus, ce qui peut être intéressant dans une perspective de préparation de la retraite. En revanche vous aurez alors à réintégrer le bien dans votre patrimoine soumis à l’ISF. Cet investissement peut être réalisé en direct ou via des Sociétés Civiles de Placement Immobilier en nue propriété (SCPI), qui permettent d’investir à partir de montants faibles.
  • Si vous percevez des revenus fonciers importants, vous pouvez sans doute bénéficier du statut de Loueur en Meublé Professionnel (LMP). Dans ce cadre, les biens immobiliers détenus peuvent bénéficier du statut de biens professionnels et à ce titre être exonérés d’ISF !

?

4 Investir dans des objets de collection, dans l’art ou les antiquités.

Dispositif : Collections, œuvres d’art et antiquités
Exonération : 100%
Réduction : Aucune
Risque : Élevé
Durée minimum : Aucune

attention Avis aux passionnés : les tableaux, oeuvres d’arts, antiquités de plus de 100 ans ou collections ne rentrent pas dans l’assiette fiscale d’imposition !
Si vous vous intéressez à l’art, aux voitures de collection, aux timbres, à la numismatique, à la zoologie, ou à la botanique par exemple, n’hésitez pas !
Vous ne ferez pas forcément de plus-value, mais ces investissements ont au moins l’avantage de pouvoir se contempler et de se transmettre.
 

5 Préparer votre retraite.

Dispositif : PERP, PERCO, Madelin et Tontine
Exonération : 100%
Réduction : Aucune
Risque : Faible à élevé
Durée minimum : Jusqu’à la retraite ou 10 ans pour la Tontine

Les produits permettant d’épargner pour la retraite sont exonérés à 100% d'ISF. Il s’agit du Plan d’Epargne Retraite Populaire (PERP), du Plan d’Épargne Retraite Collectif (PERCO) et des contrats Madelin.
Autre avantage : ces produits permettent de combiner cet avantage avec une réduction d’impôt sur le revenu. Très peu connue du grand public, la Tontine est un Définitions et calendrier

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.