Premier trimestre étonnant pour la Chine, qui illustre parfaitement les ambiguités de la situation économique et financière de la Chine. Nous avons débuté l’année avec des craintes de fin de monde fondées en partie sur le dérapage incontrôlé de l’économie Chinoise. Des craintes qui ont provoqué un mini krach boursier mondial. Nous finissons le trimestre avec une Chine à la conquête du monde.

Morning du 1 Avril, LE PARADOXE CHINOIS

Premier trimestre étonnant pour la Chine, qui illustre parfaitement les ambiguités de la situation économique et financière de la Chine. Nous avons débuté l’année avec des craintes de fin de monde fondées en partie sur le dérapage incontrôlé de l’économie Chinoise. Des craintes qui ont provoqué un mini krach boursier mondial. Nous finissons le trimestre avec une Chine à la conquête du monde.


Source :

RETOURNEMENT
La Chine a en effet atteint un record de transactions de fusions acquisitions à l’étranger. En un trimestre, elle a fait plus d’opérations que dans toute l’année 2016. La part de transactions de la Chine est maintenant à plus de 15%, talonnant l’Europe, et face à des Etats Unis qui sont moins actifs. Quel retournement!
Un retournement aussi sur la monnaie
Là encore. Quel paradoxe. On a vécu des semaines avec la crainte panique d’un dérapage incontrôlé du yuan, voire d’une dévaluation massive destinée à relancer l’économie. Le yuan finit le trimestre en forte hausse, prenant à contrepied tous les traders et les spéculateurs.

UN GOUVERNEMENT A LA MANOEUVRE
On croyait le gouvernement et la banque centrale totalement dépassés ; suite à des interventions massives, ils ont largement repris la situation en mains. Offrant d’ailleurs aux groupes Chinois une monnaie plus forte et de l’argent gratuit pour acheter tout ce qu’ils veulent à l’étranger.
Est-ce que la Chine est sortie de l’ornière ?
Pas du tout. La fameuse transition Chinoise d’une croissance hyperrapide et artificielle vers une croissance plus basse et plus saine basée sur la consommation des ménages est loin d’être terminée. L’endettement en Chine, à tous les niveaux, reste une source majeure de problème. Mais ce trimestre a rappelé à ceux qui l’avaient oublié que la Chine est une dictature dans laquelle le pouvoir a la main et peut imposer sa politique. Nous n’avons pas fini de subir les soubresauts de la transformation Chinoise mais ce pays a un mode de fonctionnement tellement particulier que nous serons toujours pris à contrepied. Comme au premier trimestre 2016.

Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2016 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.