Le marché immobilier fait de l’œil aux Français. En janvier, ils étaient 3 millions à vouloir faire l’acquisition d’un logement, contre 2 millions en octobre 2015, d’après la 18ème vague de l’Observatoire du moral immobilier publiée par Logic-Immo.com

Immobilier, l'immobilier intéresse toujours les Français

Le marché immobilier fait de l’œil aux Français. En janvier, ils étaient 3 millions à vouloir faire l’acquisition d’un logement, contre 2 millions en octobre 2015, d’après la 18ème vague de l’Observatoire du moral immobilier publiée par Logic-Immo.com

Source :

Un alignement favorable des planètes

Le contexte actuel alimente les intentions d’achat : taux à des plus bas historiques, prix de l’immobilier soit en stagnation soit en baisse, les ingrédients semblent être réunis pour se lancer dans l’aventure. Un sentiment confirmé par près de 7 Français sur 10, pourtant en baisse par rapport aux 80% qui avaient déclaré « passer à l’acte » en avril 2015.

Mais la décision de la Banque centrale européenne pourrait les faire changer d’avis. Elle a en effet frappé un grand coup en abaissant son principal taux directeur de 0,05% à 0,00%. Meilleurtaux.com avait alors estimé que "la baisse des taux des crédits aux particuliers pourrait continuer car les banques sont plus que fortement incitées à prêter, aux ménages évidemment mais également et surtout aux entreprises de la zone euro".

Dans ce contexte, les taux des crédits immobiliers sont bien partis pour atteindre de nouveaux records de faiblesse. Le taux directeur de la BCE donne le là pour le coût du crédit dans les pays de la zone euro. Pour l’emprunteur, c’est tout bon puisqu’il pourra s’endetter à des taux imbattables ! Selon l'étude CSA/Crédit Logement, les taux immobiliers se sont établis à 2,09% en moyenne le mois dernier, contre 2,15% en janvier et 2,20% en décembre.

Le levier du crédit pour allié

Actuellement, vous pouvez donc vous voir proposer un taux légèrement supérieur à 2%, pour un crédit immobilier sur 20 ans, hors coût de l’assurance. D’autant qu’il est possible de déduire sans limitation de montant et de durée, les intérêts d’emprunt des revenus de la SCPI. Concrètement, une SCPI qui rapporte 5% en moyenne par an financée par un crédit dont le coût réel inférieur à 2%, votre rémunération nette avoisine les 3%. Le crédit est donc votre allié.

>> Je demande un complément d’information sur les SCPI
Copyright ©2016 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.