Il n'y aura pas de réforme du travail. Le gouvernement a cédé, une fois de plus, paniqué par quelques jeunes manifestants manipulés, quelques syndicalistes staliniens et quelques frondeurs d'opérette. Il n'y aura eu aucune vraie réforme pendant ce quinquennat alors que le pays est confronté au drame sans précédent du chômage avec 5.7 millions de personnes sans activité. On a été naïfs d'y croire.

Morning du 15 Mars, UN IMMENSE DECOURAGEMENT

Il n'y aura pas de réforme du travail. Le gouvernement a cédé, une fois de plus, paniqué par quelques jeunes manifestants manipulés, quelques syndicalistes staliniens et quelques frondeurs d'opérette. Il n'y aura eu aucune vraie réforme pendant ce quinquennat alors que le pays est confronté au drame sans précédent du chômage avec 5.7 millions de personnes sans activité. On a été naïfs d'y croire.


Source :

Copyright ©2016 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Le 16/03/2016 à 07:27

Je ne vois pas en quoi ce projet de loi (surtout le projet  innitial):qui PRÉCARISAIT les salariés DÉJÀ en CDI...SANS PROPOSER D'AVANCÉE(S) SIGNIFICATIVES à celles & ceux étant déjà dans la précarité(CDD, interim, etc...), pourrait permettre"d'inverser la courbe du chômage"...

De plus, la"nouvelle mouture"va dans la même direction:RENDRE TOUJOURS PLUS INCERTAIN le parcours professionnel des salarié(e)s en PRÉTEXTANT l'impérieuse necessité des entreprise de pouvoir, SANS RAISON(S) PARTICULIÈRE(S),"se séparer"de leur(s) collaboratrice(s(teur(s)) EN AYANT CYNIQUEMENT" BUDGETTISÉ LE COÛT du(des) licenciement(s)!!!

Le 15/03/2016 à 10:07

La France est un païs inréformable .Ce sont les syndicats CGT ,FO  qui font capoter les réformes alors qu'ils ne représent que 7 % des travailleurs .Aujourd'hui c'est  l'UNF des étudiants et son responsable Mr Martinet qui s'oppose à cette loi . Hier c'était Bruno Juliard son prédécesseur qui a fait capoter le CPE.Ce lanceur de grèves fait sa carrière aujourd'hui au PS ,il est adjoint au maire de Paris .   Notre païs est gouverné par la rue .QUELLE HONTE !!!!

Le 15/03/2016 à 08:49

Dans la langue française il ya le mot concertation,vouloir imposer de force une ou des

obligations,entrainent des conséquences.Rejet pour certains,explications et

assouplissements pour d'autres.Ne devrait on pas avant d'établir cette loi,mettre ceux

qui ont bénéficiés des largesses de l'etat,devant leurs responsabilités?Vous aviez

promis x emplois.Vous avez été exonérés de charges.Si votre contrat n'est pas rempli,rembourssez.!!!! N'est ce pas Mr Gattaz.

 

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.