Les pays émergents font un grand retour sur les marchés.

Morning du 14 Mars, LE COMEBACK DES PAYS EMERGENTS

Les pays émergents font un grand retour sur les marchés.


Source :

Fin Janvier, ils étaient condamnés à une année 2016 dramatique. Depuis c’est l’euphorie ou presque. Le Brésil et la Turquie sont revenus sur le marché pour des emprunts d’état. Et le compteur des emprunts de pays émergents qui étaient à zéro vient de décoller à 25 milliards de dollars.
LEUR SORT EST LIé AUX MATIERES PREMIERES
Il faut dire que l’indice des monnaies émergentes s’est envolé de près de 10% en un mois et que les taux d’emprunt ont significativement chuté sur la même période. Les investisseurs redécouvrent les pays émergents après les avoir évités comme la peste.
Qu’est ce qui explique ce regain d’intérêt ?
Pour une fois, il y a une explication simple. C’est le pétrole. Dès que le pétrole a rebondi après que l’Arabie Saoudite ait sifflé la fin de partie, les marchés émergents ont instantanément suivi. Preuve s’il en fallait que leur sort reste étroitement lié aux matières premières et au pétrole en particulier.

ATTENTION A L'EUPHORIE
Rajoutez à cela quelques éléments spécifiques à chaque pays. Au Brésil, la mise en cause directe de Lula a galvanisé les investisseurs qui y voient le signe d’une possible destitution de Dilma Rousseff. Hier plusieurs millions de personnes étaient dans la rue pour réclamer son départ, un départ ardemment souhaité par les marchés. Rappelons que la Bourse Brésilienne a flambé de 25% en un mois.
Est-ce qu’on n’a pas maintenant un excès d’optimisme ?
Disons qu’après l’effondrement en 2015 et début 2016 des marchés émergents, on assiste à un rééquilibrage, rapide certes, mais pas surprenant. Un rééquilibrage qui durera aussi longtemps que le pétrole et les matières premières se stabiliseront. Face à des marchés américains qui enchaînent leur septième année de hausse consécutive et des marchés européens incertains, les liquidités se reportent à nouveau sur des marchés jugés à la casse comme les marchés émergents. Je ne crois pas que nous soyons entrés encore dans un nouveau cycle de hausse de ces marchés. Il va falloir garder la tête froide.

Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2016 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.