Oui.Vous avez bien lu. A l'heure où les marchés craignent un ralentissement économique aux Etats Unis,voire une récession, certains spécialistes des taux d'intérêt ont décortique les données macro économiques et sont parvenus à une conclusion surprenante:il y a un risque d'accélération de l'inflation aux Etats Unis si le cours des matières premières se stabilisent.Du fait de la hausse des salaires

Morning du 23 février, DE L'INFLATION AUX ETATS UNIS ?

Oui.Vous avez bien lu. A l'heure où les marchés craignent un ralentissement économique aux Etats Unis,voire une récession, certains spécialistes des taux d'intérêt ont décortique les données macro économiques et sont parvenus à une conclusion surprenante:il y a un risque d'accélération de l'inflation aux Etats Unis si le cours des matières premières se stabilisent.Du fait de la hausse des salaires

Source :

UNE NOUVELLE HISTOIRE
Vous savez, sur les marchés, il y a des grands thèmes d’investissement qui circulent régulièrement. Ils sont tout d’abord murmurés par quelques spécialistes, puis on les lit dans les rapports des grandes banques américaines comme Goldman, puis ils se transforment en tendances de marchés populaires. Pour qu’ils intéressent, il faut qu’ils surprennent. ET celui-ci est très surprenant. La crainte actuelle des marchés c’est bien évidemment la déflation dans les pays développés avec une croissance molle, avec en particulier un risque de récession aux Etats Unis. Eh bien pas du tout nous disent quelques grands pros du marché des taux d’intérêt. Le risque aux Etats Unis n’est pas la déflation mais l’inflation ! C’est un scoop ça non ?

LA HAUSSE DES SALAIRES
Sur quoi s’appuie ce raisonnement ?
En fait l’inflation basse aux Etats Unis n’est due qu’à la baisse du pétrole et des matières premières. En dehors de ces éléments, l’inflation de base est supérieure à l’objectif de 2% de la FED. Vendredi dernier elle a même atteint les 2.3%. Si le pétrole venait donc à se stabiliser, on pourrait avoir une vraie poussée d’inflation. Une inflation qui serait drivée par un taux de chômage proche du plein emploi et donc une forte augmentation des salaires, qui a d’ailleurs déjà commencé.
Si l’inflation dérape à la hausse aux Etats Unis, contre l’attente du consensus, la banque Centrale devra continuer à remonter ses taux d’intérêt. En Juin ou au deuxième semestre de l’année. Cela prendrait tous les marchés à contrepied et provoquerait une belle pagaille. A suivre...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2016 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.