Mario Draghi s’est engagé à continuer à fournir des liquidités au marché

Morning du 22 Janvier, LE BARON DE LA DROGUE

Mario Draghi s’est engagé à continuer à fournir des liquidités au marché

Source :

MF : Il a joué son rôle à la perfection. Magistral. L’air grave. Sans un sourire. Comme à son habitude. Avec des variations de plus en plus guerrières de sa formule désormais célèbre : « whatever it takes ».
EL CHAPO
Nous ne nous rendrons pas, nous avons le pouvoir et la détermination d’agir, il n’y a pas de limites à ce que nous pouvons faire. Il est clair que Draghi a encore franchi un palier. Face à l’effondrement de la Chine, des émergents, du pétrole et maintenant des marchés Européens et Américains, il se présente comme notre dernier rempart, comme le seul capable d’assurer l’approvisionnement en dope monétaire des traders et des investisseurs. Depuis l’arrestation d’El Chapo, le nouveau baron de la drogue monétaire c’est lui. Plus de doute là-dessus.

UN PRETEXTE POUR UNE PAUSE
Les marchés ont relativement bien réagi à ses déclarations sans passer à l'euphorie/
Les marchés cherchaient depuis quelques jours une opportunité pour marquer une pause après ce débâcle de début d’année. Après une première capitulation mercredi. Il a dit des mots très forts, les marchés ont rebondi mais l’effet banques centrales ne fonctionne plus comme avant. Cela fait des années maintenant que les banques centrales maintiennent l’économie mondiale sous perfusion. Tant mieux car sans ça, on n’ose même pas imaginer quels taux de croissance et de déflation nous aurions. Mais elles ne sont pas parvenues à relancer l’économie.

UNE PERIODE DE CONSOLIDATION
Peut on s’attendre quand même à une période d’accalmie?
Peut être. Une consolidation est nécessaire. Elle a commencé hier. Les fonds doivent panser leurs plaies. Mais comme l’explique le Wall Street Journal, plus aucun des grands fonds spéculatifs, les hedge funds, n’est encore prêt à se remettre dans le marché pour prendre des risques. Les volumes d’échange risquent donc de rester faibles pendant quelques jours le temps de voir si l’économie nous donne une lueur d’espoir. Une chose est certaine : avec Draghi aux commandes, les taux resteront bas encore très très longtemps.

Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2016 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Le 22/01/2016 à 10:51

bien les commentaires diappos  mais les jeux de scrabble jamais

Publiez votre commentaire

Restricted HTML

  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.