On a assisté hier à une séance incroyable sur les marchés. Passionnante. Une séance qui a ressemblé à une capitulation temporaire. Une capitulation c’est quand même les investisseurs les plus optimistes cèdent à la panique et liquident leurs portefeuilles à n’importe quoi prix.

Morning du 21 Janvier, UNE PREMIERE CAPITULATION ?

On a assisté hier à une séance incroyable sur les marchés. Passionnante. Une séance qui a ressemblé à une capitulation temporaire. Une capitulation c’est quand même les investisseurs les plus optimistes cèdent à la panique et liquident leurs portefeuilles à n’importe quoi prix.

Source :

LA DOPE MONETAIRE NE FAIT PLUS D'EFFET
Après une telle capitulation, les marchés remontent instantanément pour se stabiliser et pour qu’on évacue les morts et les blessés. Mais c’est qui me frappe dans ce qui se passe dans les marchés c’est la défiance de plus en plus grande vis-à-vis de l’efficacité des banques centrales.
Il y a encore quelques semaines, tout tournait autour des banques centrales. Un mot de Draghi sur de nouvelles injections de liquidités et les marchés bondissaient, un mot de Yellen pour rassurer sur le fait que la FED continuerait à mener une politique ultra accommodante et c’était l’euphorie. Depuis plusieurs années, la hausse des marchés a été alimentée par les banques centrales. Avec des taux zéro, le raisonnement était simple : où peut on obtenir un rendement satisfaisant ailleurs qu’en bourse ?

NE TOUCHEZ PAS A LA DROGUE
Mais l’effet euphorisant de cette drogue monétaire s’est dissipé. Et les investisseurs sortent de leur trip avec une gueule de bois. Ils se rendent compte que le paradis est artificiel.
Les banques centrales ont encore la capacité de rassurer les marchés.
Elles peuvent , avec des doses massives, recréer des petites bulles. Mais le problème aujourd’hui c’est la crainte d’un ralentissement économique mondial durable. Et toute nouvelle intervention de banque centrale confortera l’idée que la situation économique est plus grave que prévue. Non, ce qui peut rassurer les marchés c’est l’économie elle-même et les fondamentaux. Après le krach des émergents et des matières premières, le réajustement des bourses Européennes et Américaines nous amène près d’un nouveau point d’équilibre et le prochain mouvement dépendra de l’économie et de l’économie uniquement.
Les banques centrales ont perdu une partie de leur pouvoir, une preuve de plus qu’il ne faut pas céder aux sirènes de la drogue.

Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2016 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.