Les chiffres sont tombés ce matin. La croissance Chinoise en 2015 n'a été que de 6.9%. C'est le niveau le plus bas depuis 25 ans.  Un ralentissement marqué par rapport aux 7.3%  de 2014 et surtout par rapport aux 10% de moyenne des périodes d’expansion.

Morning du 19 Janvier, QUAND LA CHINE RALENTIT

Les chiffres sont tombés ce matin. La croissance Chinoise en 2015 n'a été que de 6.9%. C'est le niveau le plus bas depuis 25 ans. Un ralentissement marqué par rapport aux 7.3% de 2014 et surtout par rapport aux 10% de moyenne des périodes d’expansion.

Source :

LA REVOLUTION ECONOMIQUE CHINOISE
On a appris ce matin que la croissance pour le dernier trimestre de 2015 a été de 6.8%. On a donc pour l’année une croissance de 6.9%. Du jamais vu depuis un quart de siècle.Laissons de côté le débat sur la véracité des chiffres. On sait qu’en réalité on tourne plutôt autour d’une croissance réelle de 4%. La grande transition économique Chinoise continue : la part des exportations dans le PIB continue à chuter, de 35% en 2007 à un peu plus de 20% aujourd’hui, la consommation des ménages progresse et le secteur des services a absorbé les pertes d’emplois de l’industrie manufacturière. La Chine de 2015 n’a rien à voir avec la Chine de 2007.

UNE TRANSITION REUSSIE MAIS INACHEVEE
De ce point de vue, on peut dire que la transition est réussie.
La révolution culturelle économique progresse de façon spectaculaire. Le problème c’est qu’un virage stratégique majeur comme celui-ci demande 10 à 15 ans et que nous sommes pour l’instant au milieu du gué. La Chine a deux problèmes majeurs liés à la phase économique précédente : un surendettement massif de tous les agents économiques et une surcapacité industrielle totalement inadaptée au ralentissement économique mondiale. Sans parler de sa lourdeur administrative. Ces problèmes là ne pourront pas se résoudre rapidement ce qui signifie que le ralentissement de la croissance Chinoise n’est pas terminé. Mais la Chine qui émergera à la fin de ce processus douloureux sera un pays très puissant et dont la croissance sera plus faible mais plus pérenne.

LA CHINE ENTRE PARENTHESES
En attendant, l’inquiétude est forte. Et c’est normal. Le krach boursier Chinois ne doit cependant pas inquiéter. Il est déconnecté de l’économie. C’est l’explosion d’une bulle spéculative artificiellement créé par le gouvernement pour provoquer un rebond puissant de la Bourse. Que cette bulle explose est plutôt...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2016 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Le 21/01/2016 à 17:46

il est beau le systeme ultra liberalisme tout en contradiction guerre des monaies il enrichie une poignee de megalos cupide au detriment de milliars d etre humain il nous pre pare la troisieme guerre mondiale cesysteme est une abberation honte a vous qui etes le chantre des systemes financier

Publiez votre commentaire

Restricted HTML

  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.