Les marchés américains sont fermés aujourd’hui, l’occasion peut-être de souffler un peu et de faire le point sur ce début d’année.

Morning du 18 Janvier, Correction krach ou bear market ?

Les marchés américains sont fermés aujourd’hui, l’occasion peut-être de souffler un peu et de faire le point sur ce début d’année.

Source :

On se souviendra longtemps de ce mois de Janvier 2016. Surtout aux États-Unis où on n’avait jamais connu une telle baisse des marchés pour démarrer l’année.
LA QUESTION
La question qui se pose est simple : est-ce qu’on est dans une correction, dans un krach ou dans un bear market, un marché baissier ? Pour les marchés émergents et pour les matières premières, pétrole en tête, on a subi un krach d’une violence inouïe et on est dans un bear market qui, pour l’instant, ne s’est pas retourné. Mais pour les marchés européens et les marchés américains on est juste à des paliers charnières. Qu’est ce qui distingue une correction, un krach et un marché baissier ?

Une correction, c’est ce qu’on a vécu pour l’instant. Une baisse de plus de 10%. Rappelons que les États-Unis sont encore à des niveaux très élevés et qu’ils avaient triplé de valeur depuis mars 2009. Un krach c’est une baisse de plus de 20%, une baisse brutale mais qui peut être suivie, comme en 1987, par un retour à un marché haussier. Et un bear market c’est un krach suivi d’une baisse qui n’en finit pas.

LA RÉPONSE
Là, nous sommes donc dans une correction. Un peu similaire à celle qu’on a eue en août. Avec une spécificité : les marchés américains, et en particulier le Nasdaq, baissent autant et parfois plus que les marchés européens alors que jusqu’à présent ils avaient bien résisté à toutes les secousses. Et ça c'est déterminant pour l’évolution future des marchés.
La Chine et le pétrole ont été les déclencheurs de la correction et pourraient même entraîner un krach. Mais ce sont les États-Unis qui pourraient déterminer si nous entrons dans un bear market. Je m’explique : ce que nous vivons aujourd’hui, ce n’est pas une nouvelle crise économique. C’est un nouveau cycle économique. Un cycle économique déflationniste qui a commencé en 2008 et dont les effets ont été partiellement compensés par les politiques des banques centrales. Si les États-Unis, seule locomotive actuelle de la croissance...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2016 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.