Hier la France et l'Allemagne ont annoncé le solde des comptes de l'Etat pour 2015. La France a annoncé un déficit de 70.5 milliards d'euros et l'Allemagne a annoncé un excédent record de 12 milliards d'euros. Un contraste saisissant. Et ce pauvre Michel Sapin nous a encore plus fait honte en se félicitant que notre déficit soit inférieur de 3 milliards d'euros à ses prévisions.Réaction de cancre.

Morning du 15 Janvier, SHAME ON US

Hier la France et l'Allemagne ont annoncé le solde des comptes de l'Etat pour 2015. La France a annoncé un déficit de 70.5 milliards d'euros et l'Allemagne a annoncé un excédent record de 12 milliards d'euros. Un contraste saisissant. Et ce pauvre Michel Sapin nous a encore plus fait honte en se félicitant que notre déficit soit inférieur de 3 milliards d'euros à ses prévisions.Réaction de cancre.

Source :

LA FRONTIERE FRANCO ALLEMANDE
La frontière économique entre la France et l'Allemagne est devenue infranchissable. Nous vivons maintenant sur deux planètes différentes. Comptes de l'Etat, chômage, commerce extérieur: la sanction est impitoyable. Le modèle Allemand est un vrai modèle et un modèle qui a permis à l'Allemagne de sortir de la crise, mais nous refusons toujours de nous en inspirer et continuons à nous enfoncer, jour après jour, inexorablement. C'est déprimant.

LE DERAPAGE DE RENAULT
On a du mal à imaginer que VW a été le seul constructeur mondial à tricher. D'autres noms vont être mis en cause.
Hier c'est Renault qui a été sous pression. La répression des fraudes a perquisitionné plusieurs sites de la firme et cette nouvelle a causé une panique sur le cours qui s'est effondré de 22% avant de finir la séance en baisse de 10%. Chose étonnante: Ségolène Royal n'a même pas attendu le résultat des enquêtes, elle s'est précipitée pour dire que Renault n'avait pas triché. Une attitude bien imprudente. A suivre.

MACRON N'EST PAS UN TRADER
Le chouchou des médias avait voulu faire un coup. Un coup digne des fonds spéculatifs les plus critiquables. Il avait acheté sur le marché 1.4 millions de titres Renault à quelques jours de l'Assemblée générale pour peser sur le vote et les relations avec Nissan. Il ne fallait pas s'inquiéter, c'était très intelligent et il allait revendre tout ça très rapidement. Le seul problème c'est qu'il a acheté les titres à 90 euros et qu'hier, au plus bas, cela représentait une perte de 300 millions. Pas grave encore comme dit Hollande, c'est l'Etat qui paie.

L' HECATOMBE DANS LE SHOW BUSINESS
Quel début d'année. Après Delpech, après Bowie, maintenant René. Sans René, aura t'on toujours Céline Dion? Terrible...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2016 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

Restricted HTML

  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.