Les marchés ont violemment décroché hier. Je me plaignais de l'absence de mouvement et de l'attente permanente, j'ai été comblé...Les décisions de la Banque Centrale Européennes très attendues ont provoqué une chute des indices boursiers européens et une envolée de l'euro. Et comme tout le monde j'ai essayé de comprendre pourquoi...

Morning du 4 Décembre, VERY BAD TRIP

Les marchés ont violemment décroché hier. Je me plaignais de l'absence de mouvement et de l'attente permanente, j'ai été comblé...Les décisions de la Banque Centrale Européennes très attendues ont provoqué une chute des indices boursiers européens et une envolée de l'euro. Et comme tout le monde j'ai essayé de comprendre pourquoi...

Source :

L'EXPLICATION ET L'EXPLICATION
Depuis hier l’explication qui prévaut c’est que Draghi aurait déçu les investisseurs parce qu’il n’en aurait pas fait assez. Il n’aurait pas distribué assez d’argent, il n’aurait pas assez baissé les taux et il n’aurait pas sorti de son chapeau une mesure que personne n’attendait.
Cette explication ne me satisfait pas.
Elle est un peu courte. Prenons un peu de recul tout de même. Qui aurait imaginé il y a encore deux ans quand nous débattions de l’impossibilité de convaincre les Allemands de laisser la BCE mener une politique expansionniste et que nous rêvions d’eurobonds, que les taux seraient aujourd’hui à 0.30% et que l'argent coulerait à flots ?

UN VERY BAD TRIP
Non. La BCE en fait beaucoup, trop même peut être. Et les marchés ont peut être fait hier un bad trip. Un very bad trip. Un bad trip c’est une intoxication aigue à des substances hallucinogènes qui provoque un état psychotique et anxieux. C’est exactement ce qu’on a eu hier. Une intoxication aigue à cette dope monétaire qui a pour objectif de faire oublier la réalité aux investisseurs et aux marchés. Le problème ce n’est donc pas que Draghi n’a pas distribué hier assez de liquidités mais c’est qu’il en distribue trop.
C’est un problème car de temps en temps, quand les marchés ne sont plus sous l’effet de la drogue ou qu’ils font un bad trip, ils s’aperçoivent que malgré les quantités phénoménales de liquidité et malgré des taux à des niveaux totalement aberrants, les économies européennes répondent peu ou pas du tout comme dans le cas de la France. La croissance est molle, l’inflation absente. Nous avons un problème structurel et ce ne ne sont pas les substances hallucinogènes qui nous permettront de le resoudre.

Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2015 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

Restricted HTML

  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.