La baisse sur les marchés de matières premières s’est accélérée.

Morning du 13 Novembre, LE PETROLE ET LES METAUX SOUS PRESSION

La baisse sur les marchés de matières premières s’est accélérée.


Source :

Quelle journée ! On a assisté hier à une nouvelle vague de liquidations sur la plupart des marchés de matières premières avec une série de records. De l’or qui a atteint son niveau le plus bas depuis 5 ans, au cuivre qui est au plus bas depuis la crise de 2009 en passant par le pétrole qui se rapproche des 40 dollars.
NOUVEAUX RECORDS A LA BAISSE
Après l’été meurtrier les investisseurs espéraient une consolidation durable mais la baisse a repris de plus belle entraînant dans son sillage une chute brutale des valeurs minières.
Pourquoi cette rechute ?
Une fois de plus c’est la Chine qui inquiète. La transition de son modèle économique d’exportateur low cost à un modèle basé sur la consommation des ménages ne prend toujours pas. Les indicateurs se suivent et se ressemblent et plus personne ne croit aux chiffres de croissance annoncés de 6.8% ni aux objectifs de stabilisation de la croissance à 6.5% selon le dernier plan quinquennal. On commence même à voir un consensus se dégager sur une estimation de croissance réelle autour de 2 à 3% très loin des 8 à 10% de la précédente décennie. Mais la Chine n’explique qu’une partie de la baisse. La réalité c’est que malgré les politiques ultra agressives des banques centrales la croissance économique mondiale reste sous pression et que les forces déflationnistes sont encore extrêmement puissantes.

A QUAND UNE STABILISATION ?
Va t'on finir par se stabiliser?
Oui. Sûrement. Mais on a une situation assez inédite où on assiste à la fois à une hausse de l’offre et une baisse de la demande. C’est particulièrement clair sur le pétrole avec la politique ultra agressive de production de l’Arabie Saoudite. Mais c’est le cas aussi sur d’autres matières premières industrielles. Il se peut qu’on soit en train d’assister aux dernières liquidations dans la panique avant une stabilisation mais pour cela il faudrait qu’on ait des signes encourageants du côté de la croissance Chinoise et que les producteurs parviennent à se mettre d’accord sur des quotas de production. Et on n’y est pas encore.


Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2015 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.