En ce moment tout tourne autour des politiques des banques centrales et ce n’est pas très sain. Tant pis si ça n'a pas d'impact sur l'économie réelle, l'important c'est qu’on continue de faire tourner la planche à billets. Toutes les banque centrales se sont lancées dans une course à l’échalote. Après la BCE et la chine, tout le monde attend la Fed cette semaine

Morning du 26 Octobre, On marche sur la tête

En ce moment tout tourne autour des politiques des banques centrales et ce n’est pas très sain. Tant pis si ça n'a pas d'impact sur l'économie réelle, l'important c'est qu’on continue de faire tourner la planche à billets. Toutes les banque centrales se sont lancées dans une course à l’échalote. Après la BCE et la chine, tout le monde attend la Fed cette semaine

Source :


LE PLAN DE LA CHINE POUR RESTER UNE SUPERPUISSANCE
Alors que la croissance de la deuxième économie mondiale est tombée au plus bas depuis 2009, Pékin se lance toute la semaine dans un ambitieux plan quinquennal qui prévoit les grandes lignes de la mutation économique de la Chine pour les 5 prochaines années.

DEFIS CHINOIS
Cette feuille de route pour les 5 prochaines années revêt une dimension inédite, car elle intervient au moment où Pékin se heurte à des difficultés pour faire basculer son modèle de croissance vers la consommation. Une transition longue alors que depuis plusieurs mois, tous les voyants sont au rouge. C’est un secret de polichinelle depuis longtemps maintenant : la croissance faiblit dangereusement. Pékin veut donc améliorer l’outil industriel et s’est fixé pour objectif d’asseoir le yuan dans son rôle de monnaie  internationale.

COURSE A L’ECHALOTTE
La semaine dernière, les indices boursiers ont flambé. Pourquoi? Parce que la croissance mondiale est plus forte ? Parce que les résultats des entreprises sont meilleurs? Non, parce que Mario Draghi, le président de la BCE a annoncé qu'il augmenterait la dose de dope monétaire distribuée aux junkies du marché. Tant pis si ça n'a pas d'impact sur l'économie réelle. Et vendredi dernier, c’était au tour de la banque centrale chinoise d’abaisser ses taux directeurs pour tenter de relancer un peu la croissance. C’est la sixième fois en un an fois qu’elle assouplit sa politique monétaire pour soutenir sa croissance faiblarde.

LE PARI DE LA SEMAINE
Après la BCE, c’est au tour de la Fed, la Banque centrale américaine, de faire sa réunion de politique monétaire. Les paris sont ouverts. Voici les pronostics des traders: 37% des investisseurs pensent qu’elle relèvera ses taux en décembre, contre 44% le mois...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2015 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

Restricted HTML

  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.