Dites la vérité.

Morning du 16 Octobre, MAUVAISE SAISON POUR LES PREMIERS DE LA CLASSE

Dites la vérité.

Source :

Avouez que vous avez parfois été content de voir le premier de votre classe, vous savez celui qui avait toujours des bonnes notes en tout, tout le temps, se planter magistralement une fois. Rien que pour le plaisir de voir une fois sa mine défaite.
Après Volkswagen, c'est un autre premier de la classe, Goldman Sachs, qui s'est pris une petite claque, cette fois sur ses résultats.
EN DESSOUS DE LA MOYENNE
La banque d’investissement américaine Goldman Sachs a annoncé des profits en baisse.
Goldman Sachs n’est pas une banque comme les autres. C’est un symbole. Pour beaucoup, et surtout pour le grand public, Goldman Sachs c’est Wall Street. Conspuée pour son rôle dans les crises financières ou admirée pour sa capacité à générer des profits dans toutes circonstances. Alors quand Goldman annonce ses résultats c’est toujours un évènement, surtout quand c’est pour annoncer une chute de 40% de ses profits, une chute qui va bien au-delà des prévisions même les plus pessimistes des analystes, une première depuis 4 ans.

MAUVAISE NOTE SUR LES MARCHéS
Les raisons de cette chute ?
C’est là que ça devient très intéressant. Goldman a gagné moins d’argent à cause des marchés financiers. Son patron avoue que les traders de la banque ont été pris à contrepied par des marchés volatiles. Notamment les marchés émergents, les matières premières ou encore le change. On a du mal à imaginer que Goldman peut perdre de l’argent sur les marchés tant on a l’impression que la banque fait les marchés. Combien de fois les marchés ont flambé ou chuté après une recommandation à la hausse ou à la baisse de la banque d’affaires Américaines. Si Goldman perd à son propre jeu, c’est le signe que les marchés sont de moins en moins prévisibles et que le trading est devenu de plus en plus difficile. On l’a d’ailleurs vu aussi avec les résultats médiocres ou catastrophiques des plus gros hedge funds, ces fonds spéculatifs, depuis le début d’année.

SURTOUT NE RIEN FAIRE
Gagner du temps, ne rien faire, reculer à la moindre protestation des syndicats. Après Air France, c'est au tour des retraites complémentaires du privé de subir la...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2015 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.