Le pire trimestre boursier depuis 2011 s'achève ce soir.

Morning du 30 Septembre, QUARTER HORRIBILIS

Le pire trimestre boursier depuis 2011 s'achève ce soir.

Source :

Plus de 9% de baisse sur les principales places boursières.Et un changement de sentiment.
Pas pour nous.Cela fait des mois, qu'ici même nous vous mettons en garde contre les spécialistes qui vous promettaient les 6000 ou 7000 sur le CAC en quelques semaines.Les fondamentaux ont repris le pas sur les fantasmes liés aux banques centrales.
BILAN TRIMESTRIEL
Le trimestre s’achève aujourd’hui et c’est l’heure du bilan.
Ce trimestre marque un vrai tournant sur les marchés. Rappelez vous qu’à la fin du mois de Juin, c’était encore l’optimisme, voire l’euphorie, avec sur le CAC par exemple une surenchère entre les prévisionnistes pour savoir s’il terminerait l’année à 6000 points ou au dessus. Pour eux, il n’y avait pas de doute, 2015 serait une belle année. Et pourtant sur les actions dans le monde, ce trimestre est le pire depuis 2011. Près de 9% de baisse aux Etats Unis, même tarif sur le CAC. Et une forte hausse de la volatilité, indice de la nervosité des investisseurs.

LE COTE OBSCUR
On peut résumer ce qui a fait basculer les marchés:
A mon avis, c’est la fin de l’effet dopant des liquidités des banques centrales qui dissimulait la réalité économique mondiale. ET la réalité de l’économie mondiale c’est que 7 ans après la faillite Lehman, le monde n’a pas retrouvé ses niveaux de croissance. Avec des zones comme la Chine et les autres pays émergents qui s’enfoncent dans un ralentissement voire même une récession. Et des forces déflationnistes qui ont déjà achevé le super cycle de hausse des matières premières et qui commencent à faire exploser bulles après bulles, la bulle chinoise, la bulle des émergents, la bulle des biotechs et les autres vont suivre.

ET MAINTENANT ?
Je vais vous dire ce que je répète depuis des mois même quand tous les grands spécialistes étaient euphoriques. Les fondamentaux de l’économie mondiale ne sont pas bons et en période de déflation, la valeur des actifs ne peut pas progresser, elle doit baisser. Il y aura forcément des rebonds, techniques ou pas, mais tant que l’économie réelle ne montrera pas des signes réels de sortie de...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2015 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.