Crise, chômage, Impôts,…Hollande l’avait promis au début de l’été : Il y aura une baisse d’impôt « quoi qu’il arrive ». Mais le fait est que les marges de manœuvre sont extrêmement faibles, pour le gouvernement qui aura déjà toutes les peines du monde à tenir les 3,8% de déficit d’ici la fin de l’année. L’ampleur des réductions d’impôt  dépendra  étroitement de la vigueur de la croissance. Or après deux trimestres de croissance nulle, il va être difficile d’atteindre les 1% en 2015, et il serait miraculeux d’atteindre 1,5% de croissance en 2016.

Morning du 27 Août, Les sujets de la rentrée

Crise, chômage, Impôts,…Hollande l’avait promis au début de l’été : Il y aura une baisse d’impôt « quoi qu’il arrive ». Mais le fait est que les marges de manœuvre sont extrêmement faibles, pour le gouvernement qui aura déjà toutes les peines du monde à tenir les 3,8% de déficit d’ici la fin de l’année. L’ampleur des réductions d’impôt dépendra étroitement de la vigueur de la croissance. Or après deux trimestres de croissance nulle, il va être difficile d’atteindre les 1% en 2015, et il serait miraculeux d’atteindre 1,5% de croissance en 2016.


Source :


BAISSE D'IMPÔT ?
Le gouvernement privilégie la piste d’une baisse de l’impôt sur le revenu. Il serait question de supprimer la première tranche de l'impôt sur le revenu, celle qui concerne les ménages les plus modestes. Alors que 50% des foyers fiscaux ne sont pas soumis à l’IR. L’ex-premier ministre Jean-Marc Ayrault, préconise plutôt une baisse de la CSG et prône à nouveau une réforme fiscale globale… on en est loin.

STABILITÉ EN TROMPE L’ŒIL
Les chiffres de pole emploi pour juillet sont tombés. Et pour la première depuis janvier, le nombre de chômeurs inscrit en catégorie A a diminué. : -0.1% soit -1900 demandeurs en moins. Pas de quoi pavoiser pour autant. Le nombre de chômeurs est colossal avec 3,5 millions de français sans aucune activité. Et si on ajoute ceux qui sont en situation de sous-emploi, les chiffres sont absolument dramatiques : 5,5 millions.


LES CANDIDATS DANS LES STARTING BLOCKS
À 20 mois de la présidentielle, la compétition a commencé d'après Le Parisien. Une véritable course d'obstacles pour les candidats. Des obstacles que cite Le Parisien. Pour Hollande : la courbe du chômage. Pour sarko : le calendrier judiciaire. Pour Valls : Hollande. Pour Le Pen : Le Pen (l'autre). Et pour Fillon et Montebourg : l'oubli...

LE FOSSE SE CREUSE
Alors que La Grande-Bretagne, l’Allemagne ou les USA ont des taux de chômage qui tournent autour des 5%, nous restons collés à 10%. 7 ans après la crise financière, nos partenaires économiques tentent de pérenniser le plein emploi, et nous, nous sommes encore dans une situation de chômage de masse....
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2015 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Le 27/08/2015 à 14:29

Il est temps que ça change, on en a marre des mensonges et de l'austérité. Enfin, l'austérité : pas pour tous, il n'y a qu'à voir le train de vie de nos gouvernants + divers scandales, c'est une honte !

Bon après-midi quand même !

Le 27/08/2015 à 09:46

ÇA FAIT UN MOMENT QUE NOS DIRIGEANTS (de tout bord)NOUS MENENT À LA CATASTROPHE  , si ce n'est à l'abattoir  ,comme des moutons ou "des veaux"   ('dixit

C. de Gaulle..

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.