Enfin. Les statistiques publiées par la Fédération Française des Sociétés d'Assurance-vie sont claires: les épargnants français continuent à plébisciter l'assurance-vie mais ils prennent plus de risques pour obtenir un rendement plus élevé. C'est un tournant majeur. Et une évolution qui ne fera que s'accélérer avec la baisse des rendements des fonds euros.

Morning du 26 Juin, Le tournant de l'assurance vie

Enfin. Les statistiques publiées par la Fédération Française des Sociétés d'Assurance-vie sont claires: les épargnants français continuent à plébisciter l'assurance-vie mais ils prennent plus de risques pour obtenir un rendement plus élevé. C'est un tournant majeur. Et une évolution qui ne fera que s'accélérer avec la baisse des rendements des fonds euros.

Source :

LES FRANÇAIS ET LA BOURSE
Les Français reviennent à la Bourse à travers l’assurance-vie. Les Français n’aiment pas la Bourse. On le sait. Le nombre d’actionnaires individuels n’a fait que décroître au fil des années et si on exclut ceux qui possèdent les actions de leurs propres entreprises, il ne reste que quelques centaines de milliers de particuliers qui sont vraiment actifs sur les actions. En France nous avons la culture du livret A et du fonds euros du contrat d’assurance-vie. Seulement voilà, avec des taux à zéro, si on veut que son capital rapporte de l’argent, il faut prendre des risques. Et selon la fédération des sociétés d’assurance, les Français l’ont compris.

BACK TO RISK
Ils investissent sur des unités de compte, qu’est-ce que c’est ? Les unités de compte ce sont les fonds logés dans les contrats d'assurance-vie placés sur des actifs à risque, principalement les actions. En fait les Français continuent à se ruer sur l’assurance-vie. Mais au lieu de mettre 100% de leur argent en fonds euros, c’est-à-dire des fonds garantis en capital qui rapportent environ 3%, ils mettent 70% en placements sans risque et 30% en placements risqués pour tenter d’obtenir à long terme un meilleur rendement. Et cette part à risque ne fait qu’augmenter.

LA BONNE TENDANCE
Est-ce que c’est un mouvement totalement spontané ? Pas vraiment. Les compagnies d’assurance les poussent à souscrire à ce type de contrats car elles ne vont pas longtemps continuer à offrir des rendements sans risque à 3% alors qu’elles placent elles-mêmes leur argent à zéro pour cent. Si vous allez souscrire un contrat d’assurance-vie dans une grande compagnie d’assurance aujourd’hui il y a fort à parier que l'on vous proposera une répartition plus risquée avec un peu d’insistance. C’est tout...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2015 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.