En rachetant Bouygues Telecom avec la bénédiction de Free et d’Orange, Drahi favorise la création d’un oligopole. Avec 3 opérateurs au lieu de 4, la guerre des prix est terminée. Bouygues remporte aussi le jackpot en cash. Coup de maitre pour les 4. Un seul perdant : Vous. Le consommateur.

Morning du 22 Juin, Le Yalta des télécoms

En rachetant Bouygues Telecom avec la bénédiction de Free et d’Orange, Drahi favorise la création d’un oligopole. Avec 3 opérateurs au lieu de 4, la guerre des prix est terminée. Bouygues remporte aussi le jackpot en cash. Coup de maitre pour les 4. Un seul perdant : Vous. Le consommateur.

Source :

LE CHIFFRE DU JOUR : 10 MILLIARDS
10 milliards. C’est le prix qu’a proposé Patrick Drahi, le patron d’Altice pour mettre la main sur Bouygues Telecom. Une belle offre si on la compare aux 5 milliards d’euros proposés par Free l’an dernier pour racheter la filiale télécoms de Bouygues. En mettant 10 milliards de cash sur la table, Numéricâble-SFR reprendrait ainsi la base de client de Bouygues Télécom et free le réseau. Un montage qui satisfait tout le monde. Il ne reste plus qu’à obtenir le feu vert de l’autorité de la Concurrence. Ce n’est pas gagné.

ARRIVEDERCI
La consolidation des télécoms suite. L’opérateur Vivendi serait tout proche de signer un accord ambitieux avec Telecom Italia. Le groupe Vivendi devrait annoncer cette semaine sa montée jusqu’à 14,9% du capital de l’Italien alors qu’il ne détenait jusqu’à présent que 8,9% du capital. Cout de l’opération : 1,4 milliards d’euros. L’intérêt de ce deal pour Vincent Bolloré est double. D’abord, il s’agit de créer des synergies industrielles entre Canal + et Telecom Italia. L’autre intérêt est financier, Bolloré étant convaincu que le groupe Italien a un énorme potentiel.

MOINS BELLE LA GRÈCE
Résumé de l’épisode 8, Saison 5 : Angela, Alexis, Christine et Jean-Caude, le président de la commission européenne, se retrouvent tous aujourd’hui pour un sommet extraordinaire de la zone euro. Un nième sommet de la dernière chance donc. Objectif, tenter de ramener le ténébreux Alexis dans les rangs pour éviter le défaut de payement.

BULLE, QUELLE BULLE ?
Alors que les marchés européens corrigent depuis des semaines sur fond d’inquiétude quant à l’avenir de la Grèce en zone euro, certains indices tentent de renouer avec leurs sommets. C’est ce qui se passe pour le Nasdaq qui a battu un vieux record boursier la semaine dernière. A 5143 points, l’indice a...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2015 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.