Aux Etats Unis tout se finit toujours par de l'argent. Beaucoup d'argent parfois.

Morning du 21 Mai, ONLY IN AMERICA

Aux Etats Unis tout se finit toujours par de l'argent. Beaucoup d'argent parfois.


Source :

Au lieu de se lancer dans des procès sans fin qui n'aboutissent jamais pour vices de procédures en France, les Etats Unis sont pragmatiques: payez et c'est réglé.
Ils ont distribué depuis moins de 5 ans plus de 100 milliards de dollars d'amendes aux banques pour plusieurs scandales. Aujourd'hui c'est sur les changes.
TIROIR CAISSE
Encore une amende spectaculaire aux Etats Unis! Depuis la crise financière, les amendes pour les banques sont devenues une source de revenus significatifs pour le gouvernement américain. La barre des 100 milliards a été allègrement franchie. Et hier 5.6 milliards de plus sont tombés dans les caisses. En espèces sonnantes et trébuchantes. Une belle prise. Il s’agit cette fois du marché des changes. Ce marché gigantesque de plus de 5300 milliards de dollars de transactions par jour. 5 banques paient l’amende. 5 banques qui ont manipulé les cours à leur avantage.

AMENDE ET CULPABILITé
Avec une nouveauté
4 des 5 banques ont non seulement payé l’amende mais elles ont été obligées dans le deal de plaider coupable. C’est une première pour des banques Américaines comme JP Morgan et Citigroup. Et plaider coupable ouvre la voie à des possibles procèdures sans fin ainsi qu’à des exodes massifs de clients. La plus grosse amende revient à Barclays et on trouve aussi UBS et Royal Bank of Scotland. Mais the winner is Deutsche Bank qui pour l’instant n’est pas dans le deal mais pourrait être amenée à elle seule à payer plus que les 6 autres banques. Encore 6 milliards qui rentreraient dans les caisses américaines.

ONLY IN AMERICA
Les banques paient elles leurs amendes au gouvernement aux Etats Unis parce que la fraude ne concerne que les marchés américains ?
Non. C’est ça qui est incroyable. Tous les pays ou presque enquêtent sur ce scandale qui a touché le monde entier. La Suisse, l’Allemagne ou encore la Grande Bretagne mais une fois de plus ce sont les Etats Unis qui raflent la mise. Ils ont industrialisé cette nouvelle activité avec succès et manient la menace et parfois le racket avec brio. Vous payez ou non seulement vous ne pouvez plus...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2015 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Le 01/06/2015 à 16:32

monsieur,bonjour.

pouvez-vous m'expliquer pourquoi les investisseurs quataris sont exonérés de plue-value en investissant en France?J'ai lu cet article dans différents journaux.

je vous serai très reconnaissante  de  me fournir une réponse très détaillée.

Bien cordialement.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.