Après des mois, voire des années, de baisse ininterrompue des taux d'intérêt, un petit évènement agite les marchés depuis quelques jours: les taux remontent. Ce n'est pas un krach mais c'est tout de même un bon rebond qui va provoquer une pause, trop tôt pour savoir si elle sera durable, dans la baisse des taux immobiliers ou à la consommation.

Morning du 5 Mai, AGITATION SUR LES TAUX D'INTERET

Après des mois, voire des années, de baisse ininterrompue des taux d'intérêt, un petit évènement agite les marchés depuis quelques jours: les taux remontent. Ce n'est pas un krach mais c'est tout de même un bon rebond qui va provoquer une pause, trop tôt pour savoir si elle sera durable, dans la baisse des taux immobiliers ou à la consommation.

Source :

LES TAUX D'INTERET ETONNENT
On avait fini par ne plus les suivre tant c’était la même rengaine. Les taux d’emprunts de tous les Etats Européens, à l’exception de la Grèce, n’en finissaient pas de chuter vers zéro voire en dessous avec une soudaine accélération depuis la mise en place du quantitative easing de la Banque Centrale Européenne. Et depuis quelques jours, changement de programme.
Les taux remontent. Ce n’est pas un krach obligataire mais quand même. Les taux allemands à 10 ans étaient à 0.05% le 17 Avril, ils sont à 0.45% ce matin. Les taux Français eux ont presque doublé à 0.72%.

LE TRADE D'UNE VIE
On reste à des niveaux tout de même historiquement bas. C’est pour cela que je disais qu’on ne pouvait pas parler de krach obligataire. Mais c’est une sacrée remontée qui pour l’instant donne raison à Bill Gross, le Warren Buffet des marchés obligataires qui disait que jouer la remontée des taux allemands était le trade d’un vie qui pourrait tous nous rendre milliardaires. Et même les Etats Unis sont pris dans cette remontée avec un taux à 10 ans bien installé au dessus des 2 %, 2.14% ce matin.

WHY ?
Qu’est ce qui explique cette remontée des taux ?
Aux Etats Unis, l’anticipation d’un resserrement de la politique de la banque Centrale malgré une croissance économique décevante. Et en Europe, l’éloignement du spectre de la déflation avec des chiffres de progression des prix plutôt positifs en Allemagne surtout mais aussi dans le reste de la zone euro. Mais surtout le sentiment que la situation des taux zéros ou négatifs est malsaine sur le long terme. Là encore, on ne peut pas encore parler de renversement de tendance. Disons simplement que la baisse des taux marque une pause en attendant de voir comment la croissance évolue au deuxième trimestre en Europe et aux Etats...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2015 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.