Le Portugal, le Maroc ou la Thaïlande. Des destinations où vos envies de soleil seront pleinement assouvies. Mais pas que… De plus en plus de retraités décident de couler leurs vieux jours loin de la France et de sa fiscalité de plus en plus lourde et d’un coût de la vie qui s’érode au fil des années.

Retraite, loin des yeux, loin des impôts

Le Portugal, le Maroc ou la Thaïlande. Des destinations où vos envies de soleil seront pleinement assouvies. Mais pas que… De plus en plus de retraités décident de couler leurs vieux jours loin de la France et de sa fiscalité de plus en plus lourde et d’un coût de la vie qui s’érode au fil des années.


Source :

Un retraité sur dix à l’étranger

Au revoir la France, bonjour le soleil. Plus d'un million de retraités percevant une pension française, soit près d'un retraité sur dix ont fait le choix de tourner le dos à l’Hexagone pour vivre une paisible retraite. La moitié décide de ne pas trop s'éloigner et de rester sur le Vieux Continent et 44% ont traversé la Méditerranée pour s’installer en Afrique.

Et depuis peu, le Portugal s’est imposé comme la destination à la mode chez les retraités français. Un climat agréable, un coût de la vie nettement inférieur à la France, ce pays à tous les atouts pour être accueillant. Surtout depuis qu’il accorde l'exemption fiscale complète sur les pensions privées (pas sur les biens et placements) pendant dix ans, à condition de résider au moins 6 mois dans le pays.

Bien préparer « le grand saut »

La destination est choisie. Mais avant de se précipiter à faire ses valises, il faut veiller à ne pas oublier de faire quelques démarches. Il est impératif de signaler votre nouvelle adresse à la caisse régionale qui vous verse votre retraite. Il faut également fournir à sa caisse de retraite chaque année un justificatif d’existence afin de pouvoir payer votre retraite, quel que soit le pays de résidence.

A noter que, les pensions ne seront pas soumises à la Contribution sociale généralisée (CSG), à la Contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS), ni à la Contribution de solidarité pour l’autonomie (Casa). En revanche, une cotisation d’assurance maladie de 3,2% sera prélevée sur la pension de base.

Pour en savoir plus sur la fiscalité des expatriés, vous pouvez lire ou relire notre article 'La fiscalité des expatriés'

Copyright ©2015 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières
Le 13/04/2015 à 16:08

si tous le monde fait cela dans 50 ans la France est musulman

Le 09/04/2015 à 17:30

je suis du même avis ,.....il faut faire de la place. ........

Le 09/04/2015 à 11:43

un acte patriotique , faire de la place pour les nouveaux immigrants ......

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.