Ce qui se passe avec la Grèce est un scandale. Hier, et c'est assez rare pour le noter, un membre du Parlement allemand a démissionné pour dénoncer cette situation. Ce qui est aberrant, ce n'est pas qu'on puisse décider d'aider la Grèce à fonds perdus mais c'est qu'on ne dit pas la vérité. Et la vérité c'est que la Grèce est déjà en faillite et ne remboursera pas ses dettes.

Morning du 1 Avril, Le scandale grec

Ce qui se passe avec la Grèce est un scandale. Hier, et c'est assez rare pour le noter, un membre du Parlement allemand a démissionné pour dénoncer cette situation. Ce qui est aberrant, ce n'est pas qu'on puisse décider d'aider la Grèce à fonds perdus mais c'est qu'on ne dit pas la vérité. Et la vérité c'est que la Grèce est déjà en faillite et ne remboursera pas ses dettes.

Source :


SECOUSSE AU PARLEMENT ALLEMAND
La situation Grecque provoque des tensions en Allemagne. Ce qui s’est passé hier est suffisamment rare pour être souligné. Un député allemand a démissionné hier de ses fonctions. Pas n’importe lequel. Le numéro 2 du CSU, la branche bavaroise du parti d’Angela Merkel. La raison est simple : il refuse d’être obligé de voter en faveur d’une aide à la Grèce qu’il juge totalement aberrante. Pour comprendre l’importance de l’évènement, imaginez que les frondeurs du PS ne soient pas des frondeurs d’opérette en mal de postes ministériels mais qu’ils démissionnent de l’Assemblée pour être en accord avec leurs idées…

PAS D'ACCORD ENCORE AVEC LA GRECE
On n’est pourtant pas encore parvenu à un accord avec la Grèce. Les négociations ont été suspendues hier sans résultats après 5 jours de discussions. Mais ce qui est surprenant, voire aberrant, c’est que personne ne dit la vérité sur la situation Grecque. Et pourtant elle est simple. Un pays qui doit puiser dans les réserves faméliques de la sécurité sociale pour payer les salaires et les retraites est un pays en faillite. Il faut avoir le courage de reconnaître cette faillite. Et soutenir la Grèce sans l’obliger à se restructurer profondément est aberrant. Dans le monde de l’entreprise cela s’appelle un soutien abusif et c’est un délit.

GREXIT OU DON ?
Ce député est pour le Grexit. C’est même un eurosceptique. Mais ce qui est important dans cet évènement c’est qu’il met en lumière la mascarade que l’on vit avec la Grèce. On parle de nouvelles dates butoirs pour une solution, mais cela fait longtemps que la Grèce a passé la limite. La Grèce est en faillite. Elle ne pourra jamais rembourser les 330 milliards qu’on lui a prêté. La question doit donc être...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2015 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.