Le début de l’année n’a pas été synonyme de reprise dans l’ancien en Ile-de-France. Pire, les mois se suivent et se ressemblent, selon la dernière note de conjoncture des notaires d’Ile-de France. Seuls, 29 240 logements anciens ont été vendus en Ile-de-France de novembre 2014 à janvier 2015, soit 9% de moins que lors de la période novembre 2013-janvier 2014.

Immobilier, un début d’année médiocre en Ile-de-France

Le début de l’année n’a pas été synonyme de reprise dans l’ancien en Ile-de-France. Pire, les mois se suivent et se ressemblent, selon la dernière note de conjoncture des notaires d’Ile-de France. Seuls, 29 240 logements anciens ont été vendus en Ile-de-France de novembre 2014 à janvier 2015, soit 9% de moins que lors de la période novembre 2013-janvier 2014.


Source :

Un début d’année « médiocre »

Les volumes de ventes d’appartements de novembre 2014 à janvier 2015 se sont ainsi contactés de 9%. Ailleurs, dans la région, ce n’est guère mieux avec un repli de 12% des volumes dans les Yvelines et à Paris quand ils accusent une chute de 16% dans les Hauts-de-Seine, le département voisin. Ils ont mieux résisté pour les maisons en Grande Couronne (-4%). Rien que sur le mois de janvier, les transactions ont reculé de 14% par rapport à la même période un an plus tôt

« Les volumes de ventes de logements anciens restent médiocres et orientés à la baisse en Ile-de-France. Il faut espérer que la baisse des prix, qui se confirme, et des taux d’intérêt exceptionnellement attractifs viendront dynamiser un marché immobilier francilien qui manque clairement de souffle », analysent les notaires franciliens.

Légère baisse des prix

En un an, les notaires constatent une baisse de 2,4% des prix des logements anciens franciliens, dans des proportions comparables pour les appartements (-2,3%) et pour les maisons (-2,4%). Même l’immobilier parisien n’est pas immunisé contre la baisse. A Paris, le prix au m² des appartements anciens s’établit à 7 930 euros en janvier 2015 (-1,5% sur 3 mois, -2,8% sur 1 an).

Des perspectives guère encourageantes

D’après les premiers indicateurs enregistrés par les notaires, les perspectives pour février ne « sont guère encourageantes ». Du côté des prix, les notaires tablent sur une poursuite de la baisse avec « un prix au mètre carré parisien [qui] devrait tomber à 7.830 euros en mai 2015 », sur la base des promesses de vente actuellement enregistrées à Paris. Après une phase de résistance, les prix des appartements en Petite Couronne, quant à eux, pourraient connaître un recul un peu plus rapide. Du côté des maisons anciennes, les notaires tablent sur une baisse modérée suivi d’une légère hausse au mois de mai 2015.
Copyright ©2015 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.