La pierre reste une valeur sûre pour près de 60 % des Français, 39 % envisageant même un projet d'achat immobilier, d’après une enquête CSA menée pour le promoteur Pichet. Des taux qui enchainent les plus bas historiques, formidable outil patrimonial pour assurer sa retraite ou tout simplement un toit au-dessus de sa tête, la pierre ne manque pas d’atouts pour se placer dans le cœur des Français.

Immobilier, la pierre reste une valeur refuge pour près de 60 % des Français

La pierre reste une valeur sûre pour près de 60 % des Français, 39 % envisageant même un projet d'achat immobilier, d’après une enquête CSA menée pour le promoteur Pichet. Des taux qui enchainent les plus bas historiques, formidable outil patrimonial pour assurer sa retraite ou tout simplement un toit au-dessus de sa tête, la pierre ne manque pas d’atouts pour se placer dans le cœur des Français.

Source :

Une valeur refuge

Le contexte économique actuel ne rebute pas les 39% des Français qui souhaitent se lancer dans un achat immobilier. Et parmi ceux qui envisagent sérieusement d’investir, plus d’un sur deux déclare y songer à court terme, c’est-à-dire dans un moins d’un an avec intentions d’achats particulièrement élevées à Paris, chez les jeunes et les cadres. Parmi ces personnes qui souhaitent franchir le pas, 71% d’entre elles entendent acheter pour y vivre, les préférences exprimées se répartissant à parts égales entre le neuf et l’ancien. « Les français retrouvent l'envie d'acheter ou d'investir et considèrent toujours la pierre comme une valeur refuge pour préparer au mieux le futur. », analyse Patrice Pichet, P-DG du promoteur Pichet.

Facteurs d’incitation

Pour plus d'une personne interrogée sur deux (53%), l’immobilier reste un investissement qui rassure, principalement pour préparer sa retraite. Outre, le côté rassurant de la pierre, la faiblesse des de crédits (68%) et les dispositifs fiscaux (49%) sont les autres facteurs qui expliquent ce regain d’intérêt pour l’immobilier. La possibilité de louer à sa famille, prévue dans le nouveau dispositif Pinel, est plébiscitée par 76% des acquéreurs potentiels. La baisse des prix commence par ailleurs par être perçue par les futurs acquéreurs pour 37% d’entre eux quand 35% les voient stagner et 27% augmenter.

En revanche, 52% des sondés jugent que leur situation financière personnelle est un frein à l'acquisition immobilière et 59% estiment que le contexte économique général est défavorable. Pour Pichet, c’est donc l’appréciation de cette situation, notamment au regard de sa situation personnelle, qui détermine aujourd’hui la décision d’investir maintenant ou d’attendre encore.
Copyright ©2015 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.