Plombé par les pertes, Areva évoque des suppressions d'emplois

Le géant français du nucléaire Areva a fait état la semaine dernière d'une perte nette de 4,8 milliards d'euros en 2014. Le groupe veut faire un milliard d'euros d'économie d'ici 2017 et pour cela, sa direction n'exclut pas des suppressions d'emplois.


Le géant du nucléaire Français Areva accuse une perte de 4,8 milliards €.

Cette perte est liée à deux mécanismes :
- un marché en peine,
- un retard important sur les marchés EPR (réacteur de nouvelle génération basé sur une technique de réacteur pressurisé).

L'entreprise a donc besoin d'un milliard d'€ d’économies d'ici 2017. C'est dans cet objectif que le groupe a mis en place un plan de financement pour 2015-2017 :
- cessions des actifs pour 450 millions d'€,
- instauration de nouveaux partenariats financiers,
- renfort de la présence d'Areva en Chine,
- refonte du partenariat avec EDF, projet encouragé par le gouvernement qui se veut rassurant pour l'emploi.

Le groupe Areva évoque des suppressions d'emplois mais le Directeur Général d'Areva a part ailleurs assuré que tout serait mis en place pour que les éventuelles baisses d'effectif ne fassent sur la base du volontariat.

Le 16/03/2015 à 14:44

!!! les gens qui ont ruiné le monde , ont une cravate et non une combinaison de travail !!!

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.