On nous l'a changé... On connaissait Mario Draghi en Droopy, mais le voir hier en Pharell Williams était très surprenant. Il est plus qu'happy Mario. Selon lui tout va bien dans notre belle zone euro. Tout est reparti. Il nous annonce même 1.6% en 2015 et 1.9% en 2016. Et il est chaud comme la braise pour commencer ses achats de dette avec la BCE dès lundi.

Morning du 6 Mars, CAUSE I'M HAPPY

On nous l'a changé... On connaissait Mario Draghi en Droopy, mais le voir hier en Pharell Williams était très surprenant. Il est plus qu'happy Mario. Selon lui tout va bien dans notre belle zone euro. Tout est reparti. Il nous annonce même 1.6% en 2015 et 1.9% en 2016. Et il est chaud comme la braise pour commencer ses achats de dette avec la BCE dès lundi.


Source :

LE PRESIDENT DE LA ZONE EURO
Le vrai, le seul, Mario Draghi est heureux. Il a réussi son pari: l'euro existe toujours, il baisse comme il le voulait, les taux sont à des niveaux étonnamment bas et maintenant l'économie repart et il a encore la cartouche du QE qu'il commence lundi. Elle est pas belle la vie ? Bravo Mario. Good Job.

LE SOLEIL BRILLE SUR LE CAC 40...
qui n'est plus qu'à un cheveu des 5000. Les prévisionnistes sortent maintenant un objectif à 6000. Et les résultats des entreprises du CAC 40 ont progressé de 37% en un an. 64 milliards de bénéfices.

...MAIS PAS SUR LA CHINE
Il fallait se pincer hier pour s'assurer qu'on ne rêvait pas: la zone euro en pleine accélération de la croissance et la Chine en plein ralentissement. Le monde à l'envers. La Chine a rejoint le tableau des mauvaises nouvelles sur les pays émergents. Le premier Ministre Chinois a annoncé une baisse significative de la croissance pour 2015. Encore. Un ralentissement significatif puisque la Chine ne parle plus que de moins de 7% de croissance, voire 6.7/6.8%. Rappelons que la Chine a tout de même connu une croissance de 7.4%, déjà un fort ralentissement par rapport aux taux habituels à 2 chiffres. C’est un sacré tournant.

RALENTISSEMENT VOULU OU SUBI ?
Un tournant voulu par le gouvernement?
...C’est ce qu’ils disent. La réalité est un peu différente. Le gouvernement n’a pas le choix. L’économie allait direct dans le mur avec un surendettement massif rappelant la situation des Etats Unis avant la crise des subprimes. Il a fallu se mettre debout sur les freins pour éviter le mur. Mais c’est vrai que le gouvernement ne cède pas à la facilité. Il n’est pas lancé dans des plans de relance débridés. Il préfère laisser la bulle se dégonfler pour repartir sur des bases saines.

PLUS DE BRIC, JUSTE UN I
Selon...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2015 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.