La baisse des taux des crédits immobiliers se poursuit… Le mois dernier, les taux sont descendus à 2,21 % en moyenne, selon le dernier baromètre des taux de l’Observatoire Crédit Logement/CSA. Un nouveau record historique qui n’est pas pour déplaire aux prétendants à l’achat immobilier… C’est 8 points de moins qu’en janvier et surtout 17 points de moins qu’à la fin de l’année.

Immobilier, encore un nouveau record sur les taux !

La baisse des taux des crédits immobiliers se poursuit… Le mois dernier, les taux sont descendus à 2,21 % en moyenne, selon le dernier baromètre des taux de l’Observatoire Crédit Logement/CSA. Un nouveau record historique qui n’est pas pour déplaire aux prétendants à l’achat immobilier… C’est 8 points de moins qu’en janvier et surtout 17 points de moins qu’à la fin de l’année.


Source :

«?La baisse des taux se poursuit, facilitant maintenant l’accélération de la reprise des marchés, notent les auteurs du tableau de bord mensuel. Elle s’appuie toujours sur la baisse du coût des ressources et sur la volonté des banques de soutenir les marchés immobiliers », analysent les auteurs de l’étude.

Sur un an, le repli est encore plus impressionnant. Dans l’ancien, «?alors que la baisse des prix est modérée, celle des taux intervenue depuis la fin 2013 (89 points de base, au total) équivaut à un recul des prix de 8,5 %.?», ajoutent-ils.

La baisse est perceptible sur tous les marchés. Neuf, ancien et travaux, tous sont logés à la même enseigne. Compter 2,23% en moyenne sur le neuf, 2,19% pour l’ancien et 2,23% pour un prêt destiné à financer des travaux.

Et qui dit baisse des taux, dit gain de pouvoir d’achat. Et cette tendance n’est pas pour déplaire aux primo-accédants. Cette catégorie d’acheteurs est en effet la grande gagnante de la baisse de taux. «?Ce sont les jeunes ménages qui bénéficient largement de cette évolution. Les flux de la primo accession des ménages jeunes ou modestes retrouvent maintenant de la vigueur d’autant que les soutiens à cette demande se sont amplifiés tant dans le neuf que dans l’ancien, avec le renforcement du PTZ .» Il n’est pas étonnant que la part des nouveaux prêts à plus de 20 ans se monte à 52,5 % contre 43,7 % au premier trimestre 2014.

Copyright ©2015 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.