Morning du 5 Mars, LA CHUTE DE L'EURO

Source :

L'euro continue à glisser. Hier il s'est à nouveau approché du seuil des 1.10 dollars et la "parité" est à nouveau dans la ligne de mire des traders et des investisseurs. Cette hausse du dollar est très bénéfique pour la zone euro; c'est cependant une véritable catastrophe pour les pays émergents qui voient leurs monnaies chuter à des niveaux record.
L'EURO A 1.10
Alors qu’on attend, une fois de plus, la Banque Centrale Européenne, l’euro continue sa glissade. Ce qui reste une excellente nouvelle pour la zone euro. Un bonus formidable pour la croissance. La faiblesse de l’euro, c’est aussi la force du dollar. Un dollar boosté par les perspectives de hausses des taux aux Etats Unis prévues pour l’instant dès cet été et par une économie qui semble installée dans une reprise durable. Ni la banque Centrale Américaine ni le gouvernement américain ne se plaignent pour l’instant de la hausse de leurs monnaies

TENSIONS SUR LES MONNAIES EMERGENTES
Les pays émergents reprochent aux Etats Unis de mener leur politique monétaire sans aucune concertation et sans aucune considération pour les autres zones économiques. Or la hausse actuelle du dollar provoque un véritable séisme sur certaines monnaies. Hier le dollar a battu un nouveau record contre le réal brésilien, contre la livre turque Même débâcle sur le zloty, le peso colombien. Sans oublier bien sûr le rouble qui se morfond à près de 50% de baisse.

BONNE NOUVELLE OU MAUVAISE NOUVELLE ?
Pourquoi la hausse du dollar est une bonne nouvelle pour la zone euro et une inquiétude pour les pays émergents ?
Pour plusieurs raisons. La baisse d’une monnaie relance l’inflation. C’est bien pour la zone euro qui est en déflation, c’est une catastrophe pour tous ces pays émergent qui se battent avec une inflation galopante. D’autre part la dette de la zone euro est principalement en euros, alors que la dette de ces pays émergents est en dollars ; le poids de la dette explose donc avec la hausse du dollar. Et enfin la baisse des monnaies émergentes, comme en Russie, accélère la sortie des capitaux des pays. Reste l’impact positif pour tous sur les exportations. Une fois de plus les pays émergents sont dans...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2015 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.