C'est la une de tous les journaux économiques et financiers: le Nasdaq a dépassé les 5000 points et retrouve les sommets de la bulle internet. Sans que cela ne suscite aucune inquiétude de la part des investisseurs. Frappant de voir à quel point le Nasdaq d'aujourd'hui est différent de celui de 2000, illustration de la révolution technologique américaine.

Morning du 3 Mars, Le Nasdaq de retour en 2000

C'est la une de tous les journaux économiques et financiers: le Nasdaq a dépassé les 5000 points et retrouve les sommets de la bulle internet. Sans que cela ne suscite aucune inquiétude de la part des investisseurs. Frappant de voir à quel point le Nasdaq d'aujourd'hui est différent de celui de 2000, illustration de la révolution technologique américaine.

Source :

PLUS LES MÊMES 5000 POINTS
Le Nasdaq a passé les 5000 points. Comme en 2000. Mais ce n'est plus le même Nasdaq. Certains grands noms ont disparu. D'autres comme Apple sont devenus écrasants par leur capitalisation boursière et certains comme Google ont émergé pour devenir de leaders incontestés. Les Etats Unis ont réinventé en 15 ans leur secteur technologique pour dominer le monde, une fois de plus. Bluffant.

VIVE LES SYNDICATS
La presse écrite est dans une crise sans précédents. C'est dont le meilleur moment pour faire des grèves. Ne cherchez pas de journaux Français dans vos kiosques aujourd'hui. Les imprimeries sont en grève grâce au syndicat CGT du Livre. Mais les journaux étrangers sont disponibles...

LA CHUTE DU BRÉSIL
Des BRIC il reste à peine les IC, l'Inde et la Chine. La Russie a disparu des radars des investisseurs internationaux et le Brésil est en chute libre. Il y a encore quelques mois le Brésil était le chouchou des marchés, la zone euro le paria. Aujourd'hui, les courbes se sont inversées. Avec toujours autant d'exagération. Les prévisions de la banque centrale parues hier ne sont pas joyeuses. Le carnaval est bien terminé et le B des Bric a explosé. Fini l’enthousiasme des investisseurs pour cet eldorado. Le Brésil va mal. Il devrait connaître une contraction de sa croissance de 1% cette année avec une inflation de 8%. Le pire des scénarios. On est loin des 4% de croissance moyenne entre 2002 et 2008. La croissance sur les quatre dernières années étaient à peine supérieure à 1%. ET maintenant c’est la récession.

LES RAISONS D'UNE CHUTE
Comment explique t'on ce dérapage ? Par des raisons exogènes comme par exemple la chute des cours des matières premières et le ralentissement de l’économie Chinoise et mondiale mais surtout par une gestion économique désastreuse pendant...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2015 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.