Ce n’était qu’une question de mois… Le mètre carré à Paris est passé sous le seuil symbolique des 8.000 euros au dernier trimestre 2014, à 7 960 euros, selon la Chambre des Notaires de Paris-Ile de France. Une tendance conforme à leurs prédictions. En décembre dernier, ils annonçaient déjà que ce seuil symbolique allait franchi à la baisse au premier trimestre 2015.

Immobilier, le mètre carré parisien est passé sous les 8 000 euros

Ce n’était qu’une question de mois… Le mètre carré à Paris est passé sous le seuil symbolique des 8.000 euros au dernier trimestre 2014, à 7 960 euros, selon la Chambre des Notaires de Paris-Ile de France. Une tendance conforme à leurs prédictions. En décembre dernier, ils annonçaient déjà que ce seuil symbolique allait franchi à la baisse au premier trimestre 2015.


Source :

Des prix en constant recul

La barre des 8.000 euros du mètre carré franchie pendant l’année 2011, a cédé sous le léger reflux de 2,1% des prix à Paris sur un an. Et sur deux ans, les prix dans la Capitale ont diminué de 480 euros, soit 5,6%, pour passer de 8.440 euros du mètre carré fin septembre 2012 à 7.960 euros en décembre 2014. Cette tendance au repli des prix à Paris n’est pas prête de s’interrompre. Les notaires tablent en effet sur une poursuite de la baisse des prix des appartements anciens à Paris à 7840 euros le mètre carré d’ici le retour des beaux jours.

Une évolution difficile à anticiper en 2015

De l’aveu des notaires, dresser des perspectives pour l’année 2015 reste complexe. « Le marché parisien, comme le marché francilien, dépendra d’un éventuel retour de la confiance des acteurs économiques nationaux et locaux et des ménages, dans un contexte de taux d’intérêt historiquement faibles, » concède la Chambre francilienne des Notaires. Celle-ci remarque néanmoins une animation plus soutenue du marché du logement neuf notamment en raison de la mise en place du dispositif « PINEL ».
« Le marché francilien est clairement redevenu favorable aux acquéreurs. Les taux d’intérêt des crédits immobiliers restent exceptionnellement attractifs. Mais les échos dominants font encore état d’un attentisme persistant. Si la diminution des taux et les baisses des prix redonnent du pouvoir d’achat aux ménages parisiens, beaucoup de candidats acquéreurs s’inquiètent encore d’acheter trop tôt ou trop cher », poursuit la Chambre des Notaires de Paris-Ile de France.
Copyright ©2015 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.