La semaine va être déterminante pour la crise Grecque. Mercredi à la réunion de l'Eurogroupe puis jeudi au sommet Européen, l'Europe va chercher une solution pour donner à la Grèce les quatre mois de répit qu'elle réclame pour mettre au point un plan acceptable. Deux semaines après les élections, l'ambiance a totalement changé et la Grèce est dos au mur.

Morning du 9 février, Le compte à rebours grec

La semaine va être déterminante pour la crise Grecque. Mercredi à la réunion de l'Eurogroupe puis jeudi au sommet Européen, l'Europe va chercher une solution pour donner à la Grèce les quatre mois de répit qu'elle réclame pour mettre au point un plan acceptable. Deux semaines après les élections, l'ambiance a totalement changé et la Grèce est dos au mur.

Source :

OU EN EST ON EN GRÈCE?
Deux semaines après l’élection Grecque, le ton et l’ambiance ont changé. Finie la grécobéatitude des médias européens qui saluaient la fierté retrouvée du peuple Grec. Disparus également les sourires des visages de Tsipras et de son ministre des Finances. La tournée des capitales a été un échec. Et le compte à rebours a commencé. Mercredi, c’est la première réunion des ministre des Finances Européens pour la Grèce, et jeudi son premier sommet Européen. A aujourd’hui la situation est totalement bloquée. Tsipras a confirmé dans son discours hier qu’il voulait à la fois honorer toutes ses promesses de campagne mais aussi « servir sa dette »

QUELS SCÉNARIOS ?
En fait il y a peu d’alternatives. La Grèce est coincée mais d’un autre côté l’Union Européenne veut éviter la crise. La Grèce veut gagner du temps et cherche un financement relais jusqu’en Juin pour avoir plus de temps pour convaincre les Européens. Mais pour obtenir ce financement elle doit continuer à suivre le programme qui lui est imposé. Le vrai sujet maintenant est de permettre à Tsipras d’avaler cette couleuvre sans perdre la face ?

NE ME DITES PLUS JAMAIS TROÏKA
Comment obtenir ce résultat ?C’est assez simple finalement. Tout va tourner autour de la « troika « , ces représentants de l’Union Européenne, de la BCE et du FMI en charge du suivi du programme d’austérité. Le mot « troika » est synonyme d’ingérence et d’humiliation pour la Grèce. L’Europe va donc probablement accepter que ce ne soit plus troika qui suive la Grèce, mais l’union Européenne et le FMI en direct, ce qui revient finalement au même, une troika qui ne dirait plus son nom. Un mot suffit parfois à résoudre des crises.

SWISSLEAKS
ça va être le sujet du jour et probablement de la semaine. Le...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2015 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.