C'est ainsi que le rapport publié aujourd'hui par Mac Kinsey décrit le total de la dette dans le monde. Une dette qui a, contrairement aux idées reçues, explosé depuis 2007, année où pourtant le "leverage" était la règle. Les chiffres donnent le tournis et expliqueraient en partie les freins à la croissance et l'accroissement des risques de déflation.

Morning du 5 février, LA MONTAGNE DE DETTES

C'est ainsi que le rapport publié aujourd'hui par Mac Kinsey décrit le total de la dette dans le monde. Une dette qui a, contrairement aux idées reçues, explosé depuis 2007, année où pourtant le "leverage" était la règle. Les chiffres donnent le tournis et expliqueraient en partie les freins à la croissance et l'accroissement des risques de déflation.


Source :

RAPPORT SUR LA DETTE MONDIALE
Selon un rapport publié aujourd’hui par Mac Kinsey, la dette mondiale a explosé depuis la crise financière. De 57000 milliards, pour atteindre un total vertigineux de 200000 milliards de dollars. Le chiffre est tellement gigantesque qu’on a du mal à réalise ce que ça représente. Si on ramène cela au nombre d’habitants de la planète, 7.2 milliards environ, on parle d’une dette par habitant qui a augmenté de 8,000 dollars depuis 2007 pour atteindre 28,000 dollars. Cette publication va à l’encontre de ce qu’on imaginait. On pensait que la crise avait provoqué une chute de l’endettement après les excès de 2007.

UNE SITUATION CONTRASTEE
Les Etats Unis dans leur ensemble, état, entreprises, banques, particuliers ont réduit leur exposition à la dette, de même que la Grande Bretagne ou l’Allemagne. Mais dans presque tous les autres pays développés la dette globale a explosé, notamment en France avec une hausse de 66%. Mais le grand responsable du dérapage de la dette mondiale c’est la Chine. Selon Mac Kinsey, si on inclut le secteur financier, la dette globale de la Chine représente maintenant 282% de son PIB, soit une hausse de 83%. Délirant.

FAIBLE CROISSANCE ET DEFLATION
Cette dette est un frein à la croissance. C’est une chape de plomb qui empêche des zones économiques comme l’Europe de revenir vers la croissance. Qui empêche la Chine de tenter à nouveau une politique de relance à crédit. Avec la démographie et révolution technologique, la dette est un des facteurs principaux d’explication de la spirale déflationniste. Et comme le souligne la Banque des Réglements Internationaux, il y a peu de solutions. A terme, il faudra un jour réfléchir à l’abandon d’une partie de cette dette mais ce n’est pas pour demain.

LA PEUR CHANGE DE CAMP
Hier soir, une...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2015 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Le 05/02/2015 à 09:51

that is the question!!!

Le 05/02/2015 à 09:25

monsieur Fiorentino votre analyse sur la dette fait peur ! Qui va pouvoir nous sortir de cette impasse ? Par quel moyen ? Par quelle politique ? Qui est responsable ? Quelqes-uns , ...Nous tous ?

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.