Le marché immobilier aura connu une année 2014 difficile. Pour la première fois depuis 1997, moins de 300 000 logements neufs ont été construits en 2014 (297 000), soit un repli de 10 % sur un an. Et par rapport à 2007, le recul est de 35%, rappelle le Crédit Foncier dans sa dernière note de conjoncture. Pour l’année en cours, l’établissement anticipe un redémarrage progressif des volumes, notamment tirés par la reprise du marché de l’accession.

Immobilier, Le Crédit Foncier prévoit un redémarrage progressif de la construction de logements en 2015

Le marché immobilier aura connu une année 2014 difficile. Pour la première fois depuis 1997, moins de 300 000 logements neufs ont été construits en 2014 (297 000), soit un repli de 10 % sur un an. Et par rapport à 2007, le recul est de 35%, rappelle le Crédit Foncier dans sa dernière note de conjoncture. Pour l’année en cours, l’établissement anticipe un redémarrage progressif des volumes, notamment tirés par la reprise du marché de l’accession.

Source :

Des conditions de prêt idéales mais…

Le marché résidentiel a poursuivi sa baisse en 2014, relève le Crédit Foncier. Dans l’ancien, il a comptabilisé 705.000 transactions l’an passé. Et pourtant rappelle l’établissement, les conditions de taux n’ont jamais été aussi favorables à l’acquisition de logement. Les taux ont poursuivi leur baisse pour s’établir à un niveau moyen de 2,36 % à la fin de l’année 2014, du jamais vu depuis 70 ans. « Le montant des crédits à l’habitat a atteint 119 milliards d’euros en 2014, en baisse annuelle de 8 %, à des
niveaux proches des plus bas enregistrés en 2009 et 2012. », signale Bruno Deletré, directeur général du Crédit Foncier.

Cette baisse des taux a accompagné un recul à un niveau modéré des prix dans l’ancien en 2014, compris entre 0 et 2,5 % en Ile-de-France et dans les métropoles régionales, « plus accentué sur le marché secondaire avec de fortes disparités régionales. »

En réalité comme le souligne Bruno Deletré, « cette diminution des prix est plus significative si l’on prend en compte la somme totale (capital + intérêts) qu’acquittent les acquéreurs. Sur une période de trois ans (fin 2011 à fin 2014) un logement dont le prix aurait baissé de 2 % et financé dans sa totalité sur 18 ans, revient au global 12,5 % moins cher du fait de la chute des intérêts d’emprunt. »

Quid de 2015 ?

Pour 2015, le Crédit Foncier table sur un redémarrage lent avec 320 000 logements neufs construits. Une hausse essentiellement portée par la reprise du marché de l’accession, ajoute l’établissement. En parallèle, il table sur une hausse de 5% du nombre du volume de transactions dans l’ancien pour atteindre environ 740 000 unités. Quant aux évolutions de prix, le Credit Foncier estime qu’elles devraient rester identiques à celles observées en 2014 : en moyenne stables dans le neuf et en baisse modérée dans l’ancien, mais avec des disparités territoriales qui demeureront fortes.

Copyright ©2015 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

Restricted HTML

  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.