Les prix moyens parisiens ont augmenté de +0,3% en janvier 2015 après une hausse équivalente en décembre, relève MeilleursAgents.com dans son dernier baromètre des prix de l’immobilier à Paris et en Île-de-France. Une tendance qui semble « contrarier »  son anticipation d’une baisse des prix.

Immobilier, les prix parisiens orientés à la hausse en janvier

Les prix moyens parisiens ont augmenté de +0,3% en janvier 2015 après une hausse équivalente en décembre, relève MeilleursAgents.com dans son dernier baromètre des prix de l’immobilier à Paris et en Île-de-France. Une tendance qui semble « contrarier » son anticipation d’une baisse des prix.

Source :

+0,3% en janvier

A Paris, « les prix ne baissent plus depuis 3 mois », remarque MeilleursAgents.com, qui annonce une hausse de 0,3% des prix le mois dernier. Comme en début d’année dernier, la hausse enregistrée en janvier est due à la baisse des taux ainsi qu’à la demande saisonnière pour des appartements familiaux (3 pièces et plus) dont les prix ont augmenté de +1,5% en un mois. A l’inverse, les prix des studios et des deux pièces se sont contractés de inversant la tendance des derniers mois observée par MeilleursAgents.com.

Déficit d’acheteurs

Malgré des taux bas et qui continuent de baisser légèrement mois après mois, » le nombre d’acheteurs en recherche active est proportionnellement 4 fois moindre qu’en 2011 », commente Sébastien de Lafond, Président et cofondateur de MeilleursAgents.com. En cause, les principaux indicateurs économiques qui ne s’améliorent pas et des banques qui imposent toujours des conditions très strictes pour faire crédit en 2015.

Un début d’année 2015 qui « ressemble fortement à 2014 »

Dans ces conditions, le scénario des premiers mois de 2015 pourrait ressembler au début de l’année 2014. Sauf évolution soudaine de la situation économique, et malgré un Indicateur de Tension Immobilière à 1 (seulement 1 acheteur en recherche active pour un vendeur, il en faudrait au moins 2 pour stabiliser les prix), les prix pourraient progresser légèrement dans les premiers mois de l’année grâce à la demande saisonnière des familles à la recherche de grandes surfaces avant l’été. En 2014, les prix n’avaient engagé la baisse qu’à partir du printemps. Ces grandes tendances trimestrielles ou semestrielles pourront s’inverser ponctuellement d’un mois sur l’autre, » conclut Sébastien de Lafond.


Intéressés par des solutions d'Investissement Immobilier ? Retrouvez l'offre immobilier de MonFinancier adaptée à vos besoins
avec notre outil de recherche.
Copyright ©2015 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.