Il règne une ambiance un peu seventies dans le monde avec le comeback de la guerre froide entre les Etats Unis et la Russie. On se croirait dans un ancien James Bond. Surtout qu'on vient d'apprendre que ce sont les Russes qui font monter l'or depuis quelques semaines: ils craignent de nouvelles sanctions et des attaques sur le rouble.

Morning du 30 Janvier, GOLDFINGER

Il règne une ambiance un peu seventies dans le monde avec le comeback de la guerre froide entre les Etats Unis et la Russie. On se croirait dans un ancien James Bond. Surtout qu'on vient d'apprendre que ce sont les Russes qui font monter l'or depuis quelques semaines: ils craignent de nouvelles sanctions et des attaques sur le rouble.


Source :

IN GOLD WE TRUST ?
Les partisans de l’or attendent toujours leur heure de gloire depuis qu’il a frôlé les 2000 dollars l’once. Mais chaque année est une déception. En 2014 la performance a été médiocre avec une baisse d’environ 2%. Mais on sent un regain d’intérêt depuis quelques mois. Un petit rebond. Il faut dire que les évènements imprévisibles se multiplient et que le stress des investisseurs est régulièrement soumis à rude épreuve. Et comme à chaque rebond, certains se prennent à rêver d’un retour au bull market.

QUI ACHETE?
On vient d’apprendre que ce sont surtout les banques centrales et en particulier la banque centrale de Russie. Elle a acheté pour plus de 6 milliards de dollars d’or, deux fois plus que l’année précédente. Face à l’effondrement du rouble et aux sanctions de l’Europe et des Etats Unis, les Russes cherchent un refuge pour se protéger.
L’or est il redevenu attractif ?
Difficile à dire. Aucun signe d’inflation à l’horizon mais des craintes de déflation notamment en Europe. L’or reste une matière première et les matières premières sont sous pression. Mais, et c’est assez amusant, l’or a perdu un de ses inconvénients majeurs. On reprochait souvent à l’or de ne rien rapporter. Mais aujourd’hui, avec la multitude de pays et de zones économiques qui ont des taux nuls, ce n’est plus un problème. L’or a même gagné un avantage compétitif par rapport à des monnaies qui ont des taux négatifs. En fait rien n’a changé. L’or ne sert qu’à se rassurer. C’est un anxiolytique. Il ne se réveillera vraiment qu’en cas de crise majeure d’anxiété mondiale.

MERCI POUR MAC DO
J'avais lancé un appel au secours hier pour trouver une blague lourde sur le licenciement du patron de MacDo. Et en matière de blagues lourdes, j'ai vu que je pouvais compter sur vous: Un big...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2015 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.