Bercy lance un nouveau simulateur de calcul d'impôt sur le revenu. Il intègre 
les nouvelles baisses d’impôt en faveur des ménages les plus modestes.

Fiscalité, le simulateur de Bercy est en ligne !

Bercy lance un nouveau simulateur de calcul d'impôt sur le revenu. Il intègre les nouvelles baisses d’impôt en faveur des ménages les plus modestes.


Source :

Les contribuables peuvent désormais savoir à quelle sauce ils vont être mangés au titre de l'impôt sur les revenus de 2015. L’outil proposé par le ministère des Finances permettra aux contribuables concernés de « calculer l’impôt qu’ils vont payer et d’en tenir compte dès à présent en modifiant leurs mensualités ou acomptes provisionnels ».

La Direction générale des finances publiques a mis en ligne sur le site impots.gouv.fr le simulateur de calcul de l'impôt sur le revenu 2015 (calculé sur les revenus de 2014). Deux versions sont à nouveau proposées, une simplifiée et une complète, afin de répondre aux différentes situations rencontrées.

Le simulateur intègre les mesures fiscales nouvelles apportées par la loi de finances de 2015 : « Afin de concentrer les effets de la mesure sur les ménages à revenus modestes et moyens, sans modifier l’impôt des autres contribuables, le seuil d'entrée dans la nouvelle première tranche d'imposition, au taux de 14 %, est avancé à 9 690 € par part » précise le ministère.

Bercy ajoute que le plafond de la décote qui assure une entrée progressive dans l'impôt est relevé à 1 135 euros pour les célibataires et 1 870 euros pour les couples.
Copyright ©2015 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.