Hier la Banque Centrale Suisse a décidé brutalement d'arrêter, après trois ans, de limiter la hausse du franc suisse contre l'euro à 1.20. Cela a provoqué une panique inimaginable et a et aura des conséquences majeures sur les marchés financiers dans les mois qui viennent. C'est tout simplement incroyable et phénoménal.

Morning du 16 Janvier, LA FOLLE JOURNEE SUISSE

Hier la Banque Centrale Suisse a décidé brutalement d'arrêter, après trois ans, de limiter la hausse du franc suisse contre l'euro à 1.20. Cela a provoqué une panique inimaginable et a et aura des conséquences majeures sur les marchés financiers dans les mois qui viennent. C'est tout simplement incroyable et phénoménal.

Source :

LA REEVALUATION DU FRANC SUISSE
Quelle journée ! Je suis content d’avoir vécu ça et de pouvoir dire dans quelques années j’y étais. Pour les non initiés, ce qui s’est passé hier rappelle les grandes heures du système monétaire Européen avec des dévaluations et réévaluations. Hier c’est donc la Suisse qui a réévalué sa monnaie de 20%. 20! Ce matin tout le monde parle de séisme, de tsunami, de tremblement de terre sur les marchés et ce n’est pas exagéré. Les conséquences sont assez spectaculaires, on l’a vu notamment avec la chute de la Bourse Suisse. Et l’onde de choc n’a pas fini de se propager.

UN DEUXIEME BLACK SWAN
En moins d’un an, c’est le deuxième black swan après l’effondrement du pétrole, un cygne noir, un évènement que personne n’avait prévu alors qu’on est encore en pleine période de prévisions pour l’année 2015. Il faut bien se rendre compte que les paris sur le fait que la banque Nationale Suisse continuerait à limiter la hausse du franc suisse se comptent en centaines de milliards d’euros et on va apprendre dans les jours qui viennent que de nombreux fonds ou investisseurs institutionnels ont perdu des fortunes.

LA GUERRE DES TAUX
Et la Banque Nationale Suisse a baissé ses taux.On parlait de guerre de changes. Il va falloir parler aussi de guerre de taux. Les pays développés sont entrés dans une course aux taux négatifs pour éviter la déflation. Le Japon, l’Allemagne, la Suisse et ce n’est pas terminé. La Suisse a voulu agir avant la Banque Centrale Européenne jeudi prochain. Tout ça est tout simplement incroyable. Nous sommes en train d’écrire les pages d’une nouvelle histoire économique et nous entrons dans des territoires totalement inconnus, sans aucun repère historique.
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2015 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

Restricted HTML

  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.