François Hollande a passé son grand oral de début d’année ce lundi matin à l’antenne de France Inter. Et à cette occasion, le chef de l’Etat a réaffirmé sa promesse de ne pas créer de nouveaux impôts à partir de 2015, mais toutefois a prévenu qu'une baisse de la fiscalité n'était pas pour tout de suite, la priorité étant à « à la réduction des déficits ».

Fiscalité, François Hollande refuse toute nouvelle imposition à partir de cette année.

François Hollande a passé son grand oral de début d’année ce lundi matin à l’antenne de France Inter. Et à cette occasion, le chef de l’Etat a réaffirmé sa promesse de ne pas créer de nouveaux impôts à partir de 2015, mais toutefois a prévenu qu'une baisse de la fiscalité n'était pas pour tout de suite, la priorité étant à « à la réduction des déficits ».


Source :

Opération reconquête pour l’invité du « 7/9 »…

Pas de nouveaux impôts d’ici à la fin du quinquennat de François Hollande. Le chef de l’État a en effet réaffirmé son engagement pris lors de intervention sur TF1 du 6 novembre 2014, de ne pas augmenter la fiscalité à partir de cette année. « J'ai pris un engagement qui est de ne pas créer de nouveaux impôts à partir de 2015. C'est clair. Il n'y aura aucune augmentation de prélèvement supplémentaire », a-t-il déclaré.

François Hollande est également revenu sur la suppression de la première tranche du barème de l'impôt sur le revenu, une mesure qui va permettre « à 9 millions de personnes de payer moins d'impôt » parmi les « couches moyennes et modestes ».

Priorité « à la réduction des déficits »

Mais pour autant, le président de la République reste attentif à la dérive des finances publiques. « Nous avons besoin de nous désendetter. Ensuite, nous verrons ce que nous pourrions faire » sur la baisse de la fiscalité. « Si la croissance est un peu supérieure » en 2015 à la prévision officielle de 1%, « cela ira à la réduction des déficits », a confirmé le locataire de l’Elysée. Si ces prévisions « se confirmai[ent] en 2016 ou en 2017 […] nous verrions ce que nous pourrions faire en termes de baisse de prélèvements ».
Copyright ©2015 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.