Le mètre carré parisien ne descendra pas en-dessous des 8 000 euros à la fin de l’année, pronostiquent les notaires d’Ile-de-France dans leur dernière note de conjoncture. Les officiers ministériels se ravisent quelque peu après avoir évoqué ce scénario début octobre et tablent sur un prix au m² des appartements dans la capitale à 8 050 euros à fin décembre 2014.

Immobilier, un marché francilien « toujours déprimé » pour les notaires

Le mètre carré parisien ne descendra pas en-dessous des 8 000 euros à la fin de l’année, pronostiquent les notaires d’Ile-de-France dans leur dernière note de conjoncture. Les officiers ministériels se ravisent quelque peu après avoir évoqué ce scénario début octobre et tablent sur un prix au m² des appartements dans la capitale à 8 050 euros à fin décembre 2014.


Source :

Des ventes dopées par la fin de l’abattement exceptionnel de 25%

Les notaires ont remarqué une légère hausse des ventes sur les mois d’été. La fin de l’abattement exceptionnel de 25% sur les plus-values immobilières a accéléré et concentré les ventes au mois d’août. 39 260 logements anciens ont été vendus en Ile-de-France de juin à août 2014, en hausse de 9% par rapport à la même période en 2013 (+10% pour les appartements, +7% pour les maisons). Après des mois de juin et de juillet en demi-teinte, et en baisse respective de 17% et 9% par rapport aux moyennes de ces 10 dernières années, l’activité a été soutenue en août 2014 et s’inscrit 10% au-dessus d’un mois d’août de 2004 à 2013.

Coup de chaud sur les prix ?

Durant l'été 2014, les notaires ont constaté « un léger coup de chaud saisonnier » sur les prix en Ile-de-France. Ainsi, de mai à août 2014, les prix des logements anciens ont augmenté de 1,8% en Ile-de-France (0,9% pour les appartements et surtout 3,9% pour les maisons). « Les prix s’accélèrent traditionnellement l’été, en particulier pour les maisons, car les familles souhaitent généralement disposer de leur nouveau logement avant la rentrée scolaire », expliquent les notaires.


Une hausse à relativiser

Les notaires tendent toutefois à relativiser cette poussée récente des prix. Selon les indicateurs avancés, la baisse aurait repris sur le prix des maisons alors qu’ils avaient nouveau franchi le cap des 300 000 euros en août 2014. Sur la base des avant contrats, ils retomberaient autour de 293 000 euros à la fin décembre 2014. Dans la Capitale, , le prix au mètre carré des appartements anciens s’établit à 8 180 euros à fin août 2014 (+0,6% en 3 mois mais -0,5% après correction de la saisonnalité) et devrait, d’après les chiffres des avant-contrats, descendre à 8 050 euros à fin décembre 2014.
Copyright ©2014 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.