Sous la pression de Bruxelles, la France a ajusté son Budget 2015. Le gouvernement a trouvé 3,6 milliards d'euros pour faire passer le déficit de 4,3 % à 4,1 %. Sans effort en plus car la réduction du déficit ne provient ni de réformes structurelles ni d'économies supplémentaires.

Morning du 28 Octobre, La France sort 3.6 milliards de son chapeau

Sous la pression de Bruxelles, la France a ajusté son Budget 2015. Le gouvernement a trouvé 3,6 milliards d'euros pour faire passer le déficit de 4,3 % à 4,1 %. Sans effort en plus car la réduction du déficit ne provient ni de réformes structurelles ni d'économies supplémentaires.


Source :


SAPIN LE MAGICIEN
Pour trouver les 3,6 milliards d'euros, l'équipe de Michel Sapin a modifié ses prévisions : Une réduction du coût de la dette étant donné que la forte baisse de l'OAT n'avait pas été répercutée dans le budget, une baisse de la contribution au budget européen qui se base sur le PIB et prendra désormais en compte la baisse du PIB français, et un renforcement de la lutte contre la fraude et l'optimisation fiscale.

LA GRANDE BRETAGNE NE PAIERA PAS
La commission européenne a déclenché vendredi les foudres de David Cameron en demandant à la Grande-Bretagne une rallonge de 2,1 milliards d'euros pour boucler le budget de l'Union. Une rallonge qui s'explique par les derniers ajustements du PIB britannique qui contrairement à la France sera meilleur que prévu. Mais Cameron a assuré lundi devant des députés conquis que la Grande Bretagne ne payera pas...

FUITE DES CAPITAUX
Les marchés n’ont pas apprécié la réélection de Dilma Rousseff à la tête du Brésil. Au lendemain de la réélection de la présidente de gauche, qui a obtenu un score de 51,6% au second tour de la présidentielle, la Bourse de Sao Paulo a chuté de près de 6% peu, tandis que le real chutait de 4% face au dollar, pour s’échanger à 2,55 unités, au plus bas depuis 9 ans. Premier défi à relever, reconquérir la confiance des marchés.

LA LUTTE FINALE
Alors que le trou de sécurité sociale cesse de se creuser, le gouvernement part en croisade contre la fraude sociale. Un phénomène qui ne cesse de prendre de l'ampleur et que l'on évalue à 5 milliards d'euros par an. Désormais, les montants des allocations et des aides seront échangés automatiquement et recoupés avec les données du fisc.

LA FIN D'UNE ÉPOQUE
La réunion de politique monétaire de la banque centrale américaine aura une saveur particulière pour les investisseurs. Car sa présidente, Janet Yellen devrait...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2014 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.