Alors que la commission des finances a adopté mercredi dernier un amendement visant à réintégrer les œuvres d’art dans l’assiette de l’impôt sur la fortune, ‘Le Parisien’ s’est penché sur le business florissant des ports francs.

Fiscalité, connaissez-vous les ports francs ?

Alors que la commission des finances a adopté mercredi dernier un amendement visant à réintégrer les œuvres d’art dans l’assiette de l’impôt sur la fortune, ‘Le Parisien’ s’est penché sur le business florissant des ports francs.

Source :

Les ports francs sont des zones exemptées de taxes où les collectionneurs d’arts peuvent entreposer leurs trésors et bénéficier d’une « suspension de la TVA, des droits de douanes et de plusieurs impôts sans limitation dans le temps. »

Derrière des bâtiments austères qui ne paient vraiment pas de mine, de sacrés butins y sont entreposés. Les ports francs, d’une surface de stockage équivalente à 22 terrains de football abriteraient près de 1,2 millions d’œuvres d’art, selon la revue spécialisée Connaissances des Arts.

Historiquement, les ports francs avaient été créés pour entreposer temporairement des matières premières comme du blé. Plus tard, ils hébergeaient des biens manufacturés en transit.

L’explosion du marché de l'art ces dernières années n’est pas étranger au développement de ces cieux fiscaux plus accueillants. Le Parisien rappelle qu’en un an, le montant des ventes aux enchères publiques en France a bondi de 35% pour atteindre 1,5 milliard d’euros.
Copyright ©2014 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.