C'est un sujet passionnant. Nous vivons depuis 100 ans, et surtout depuis 40 ans, dans un monde où les conflits et les alliances ont été dessinés en fonction de l'évolution du marché du pétrole. L'indépendance énergétique des Etats Unis avec le pétrole de schiste a totalement modifié le paysage. Le pétrole est aujourd'hui au plus bas depuis deux ans. C'est une révolution.

Morning du 6 Octobre, LE PETROLE ET LA FACE DU MONDE

C'est un sujet passionnant. Nous vivons depuis 100 ans, et surtout depuis 40 ans, dans un monde où les conflits et les alliances ont été dessinés en fonction de l'évolution du marché du pétrole. L'indépendance énergétique des Etats Unis avec le pétrole de schiste a totalement modifié le paysage. Le pétrole est aujourd'hui au plus bas depuis deux ans. C'est une révolution.


Source :

Les cours du pétrole ont encore chuté vendredi
Le brent est au plus bas depuis 2012, 20% de baisse depuis la mi Juin. Ce qu’il se passe sur le pétrole est passionnant. Il ne s’agit pas seulement d’un mouvement de marché ou de positions de trading. C’est tout simplement le monde de l’énergie qui est en mutation et du coup les fondations de la géo politique des 100 dernières années qui explosent. Imaginez tout de même que les cours du pétrole baissent alors que la situation au Moyen Orient est totalement instable. La Libye, l’Irak, la Syrie, tous ces pays ont explosé et une vraie guerre est en cours.

L’explication de ce paradoxe?
Les Etats Unis. Devenus premiers producteurs de pétrole devant l’Arabie Saoudite pour la première fois le mois dernier. Il y a 5 ans encore, on nous expliquait qu’il n’y aurait bientôt plus de pétrole. Aujourd’hui avec le pétrole de schiste, on ne sait plus quoi faire des excédents. Il y a trop de pétrole dans un monde dont en plus la croissance ralentit. C’est un virage à 180 ans qui explique, entre autres, la volonté des Etats Unis de se désengager au plus vite du Moyen Orient. Et face à la chute de prix, l’OPEP est totalement divisée. L’OPEP qui produit un tiers du pétrole mondial et elle ne semble pas décidée à réduire sa production pour enrayer la chute des prix.

L’Arabie Saoudite a même baissé ses prix unilatéralement la semaine dernière
C’était totalement inattendu. Il y a une guerre de prix au sein de l’OPEP entre les pays du Golfe d’un côté et l’Iran de l’autre, une guerre des prix qui est le reflet de la guerre qui se joue sur le terrain entre sunnites et chiites. Et tant que l’OPEP ne montrera pas à un front uni face à l’explosion du pétrole de schiste Américain, les cours du pétrole continueront à...
Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2014 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.