Rien de nouveau à l’horizon pour les notaires de Paris Ile-de-France. Les prix et les volumes sont restés stables en Ile-de-France, constate la chambre francilienne des notaires.

Immobilier, les prix et les volumes sont restés stables en Ile-de-France

Rien de nouveau à l’horizon pour les notaires de Paris Ile-de-France. Les prix et les volumes sont restés stables en Ile-de-France, constate la chambre francilienne des notaires.


Source :

De mai à juillet, 38 780 logements anciens ont changé de mains sur la période. C’est 3% de plus qu’à la même période l’an dernier. Mais derrière cette légère hausse, les notaires observent une stagnation des ventes d’appartements sur la période tandis que le nombre de maisons qui ont changé de mains progressent de 8%.

Ce léger frémissement estival ne doit pas laisser place à l’optimisme, tempèrent les notaires. Cette accélération des ventes sur le mois d’août est liée à la fin du dispositif exceptionnel d’abattement de 25% sur les plus-values. En outre, il manque 4.700 ventes de logements anciens (soit environ 10 %) pour retrouver le niveau d'activité constaté en moyenne de mai à juillet ces 10 dernières années. Le déficit atteint même les 10.000 ventes par rapport aux meilleures années.

Les différents départements de l’Ile-de-France présentent des situations assez hétérogènes, avec des progressions un peu plus notables à Paris (+11%) et en Seine-Saint-Denis (+10%) et une baisse du nombre de transactions de 6% dans les Yvelines.
Du côté des prix, les officiers ministériels constatent une légère baisse de 1,4% sur un an, des prix en Ile-de-France. Cette érosion des prix s’inscrit dans continuité de la tendance observée depuis plus de 2 ans. Le prix des appartements anciens cède 1,3% sur un an en Ile-de-France pour s’établir en moyenne à 5 410euros/m² , avec un repli plus marqué en Grande Couronne (-2,5%) qu’à Paris (-1%) et en Petite Couronne (-1%).

La baisse annuelle des prix des maisons, qui atteignait 3,3% à la fin du 2e trimestre 2014 (298 200 euros), se trouve désormais limitée à 1,5%. Et petite nouveauté, le prix des maisons a connu une petite hausse pendant les 3 derniers mois, ce qui pour les notaires, modère la baisse annuelle des prix de ce segment de marché.

Dans Paris, le prix au mètre carré des appartements anciens est passé de 8 120 euros à fin avril 2014 à 8 190 € à fin juillet 2014, ce qui traduit un légère hausse de 0,8% en 3 mois. Mais pas besoin de crier victoire tout de suite, la prise en compte de la saisonnalité lisse cette augmentation. Sur les trois derniers mois, les prix ont finalement stagné. Et pour la suite ? Sur la base des promesses de vente, la Chambre des notaires de Paris Ile-de-France pronostiquent une poursuite de ce mouvement de légère baisse des prix. Alors, il n'est pas impossible que le seuil des 8 000 euros puisse bien tomber d’ici la fin de l’année.
Copyright ©2014 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.