Il se passe quelque chose de positif en France depuis quelques semaines. Je sais. C'est étonnant de dire cela en pleine période de déprime généralisée. Mais un verrou est en train de sauter: celui de la dictature de la pensée unique et du terrorisme du politiquement correct. La parole se libère dans la sphère économique. Le bon sens peut s'exprimer. C'est un tournant.

Morning du 15 Septembre, RAS LE BOL DE LA PENSEE UNIQUE

Il se passe quelque chose de positif en France depuis quelques semaines. Je sais. C'est étonnant de dire cela en pleine période de déprime généralisée. Mais un verrou est en train de sauter: celui de la dictature de la pensée unique et du terrorisme du politiquement correct. La parole se libère dans la sphère économique. Le bon sens peut s'exprimer. C'est un tournant.


Source :

LE PROJET DU MEDEF: "Un million d'emplois"
Le Medef propose des mesures chocs pour relancer l’emploi. Et elles vont être largement commentées et provoquer des réactions passionnées. Il faut dire que proposer en ce moment en France de supprimer des jours fériés, d’assouplir le SMIC et la durée légale du travail, entre autres, cela revient presque à demander à la France de ne plus être la France. Le Medef propose également de transformer le CICE en baisse de charges pour l'entreprises.

LE BON SENS
Mais au-delà des mesures proposées, ce qui me frappe depuis quelques semaines, c’est que les langues se délient, qu’on a le droit maintenant de s’exprimer sans tabou.
On peut dire publiquement en France aujourd’hui, même quand on est socialiste, que ce sont les entreprises qui crééent des emplois, on peut déclarer, même en provoquant un tollé général, que pour avoir droit à des indemnités, il faut respecter certaines obligations, ou encore que frauder la Sécurité Sociale est un délit.

EXPRIMEZ VOUS
Une large partie de la crise économique en France est liée à la psychologie, on le dit et on le répète. Pouvoir aujourd’hui s’exprimer sans tabou sur un modèle Français qui devient totalement intenable c’est déjà une première étape. Un petit souffle de liberté et un petit souffle d’espoir. Les 35 heures ont plombé la France, le secteur public est trop avantagé par rapport au secteur privé, le système social n’est pas viable s’il n’est pas réformé, il faut moins d’incitation à la paresse et plus d’incitation au travail et qu'enfin les pilotes d'Air France sont irresponsables car ils défendent leur intérêt particulier quitte à faire tomber leur société: qu’est ce que ça fait du bien de pouvoir dire tout cela sans passer pour un réac ultra libéral…



Lire la suite de cet article sur le site de Monfinancier.com
Copyright ©2014 MonFinancier (matinale)
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières

Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.