Bernard Cadeau, le président d’Orpi, est force de propositions pour relancer le marché immobilier ancien. Il emboite le pas à  Elix Rizkallah, le patron de Laforêt, qui avait également fait part de son inquiétude sur « l’état du « marché ‘immédiat’, celui de l'immobilier ancien. »

Immobilier, c’est au tour d’Orpi de proposer son plan de relance pour l’ancien

Bernard Cadeau, le président d’Orpi, est force de propositions pour relancer le marché immobilier ancien. Il emboite le pas à Elix Rizkallah, le patron de Laforêt, qui avait également fait part de son inquiétude sur « l’état du « marché ‘immédiat’, celui de l'immobilier ancien. »


Source :

L’ancien, le grand oublié des mesures gouvernementales

Bernard Cadeau regrette que les mesures annoncées par Manuel Valls fin août ne soient uniquement qu’à destination de la construction, c’est-à-dire du marché du neuf. Le plan gouvernemental ne pourra pas engendrer « de déblocage rapide » de la situation. « Nous avons besoin de clarté, de stabilité : finissons-en avec les annonces à répétition, de continuité –avec engagements à la clé–et de simplicité, pour un compréhension et une adhésion sans réserve », poursuit le patron d’Orpi.

Six solutions « simples »

Pour relancer un marché de l'ancien « au point mort » Orpi propose six solutions « simples » qui peuvent être mises en œuvre immédiatement pour un effet à court terme.

Bernard Cadeau souhaite ainsi une simplification et un allégement de certaines contraintes liées à la loi ALUR telles que les informations à fournir aux acquéreurs en copropriété à l’avant-contrat, ainsi qu’une extension du PTZ à tout le marché de l’ancien sous conditions. Il préconise également la refonte du système d’imposition des plus-values et de manière plus globale, la fiscalité du logement.

Dans la même veine, il recommande une réduction des droits de mutation et une exonération de droits de succession pour les acquéreurs de logements qui investiront dans les deux prochaines années, se basant sur une suggestion de Jacques Attali. Pour finir, Bernard Cadeau plaide aussi pour de nouvelles mesures destinées à encourager l’investissement locatif privé et pour la création un véritable statut du bailleur privé.
Copyright ©2014 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.