Avec des taux d’emprunts au rabais, la tendance est à la renégociation de crédit. C’est que le contexte est favorable pour les emprunteurs puisque les taux pour un prêt immobilier sont à un niveau historiquement bas. Actuellement, il est donc possible pour les emprunteurs de décrocher des taux moyens très avantageux de l’ordre de 2,70 % sur 15 ans, 2,95 % sur 20 ans quand ils étaient au-dessus de 3%, il y a encore quelques mois.

Immobilier, renégocier son crédit ? Pourquoi pas…

Avec des taux d’emprunts au rabais, la tendance est à la renégociation de crédit. C’est que le contexte est favorable pour les emprunteurs puisque les taux pour un prêt immobilier sont à un niveau historiquement bas. Actuellement, il est donc possible pour les emprunteurs de décrocher des taux moyens très avantageux de l’ordre de 2,70 % sur 15 ans, 2,95 % sur 20 ans quand ils étaient au-dessus de 3%, il y a encore quelques mois.

Source :

La principale explication tient au déclin du taux de l’OAT sur 10 ans, qui sert de référence aux banques pour l’établissement de leur propre barème de prêts immobiliers. Le taux de rendement de l'emprunt français bats des records de faiblesse, il s'affiche actuellement aux alentours des 1,50%.

Par ailleurs, cette orientation de l’OAT leur permet de mettre en œuvre une politique agressive de conquête de nouveaux clients.

« Les établissements de prêt sont loin d’avoir rempli leurs objectifs commerciaux, ils vont donc chercher à attirer de nouveaux clients. Et pour cela, ils proposent des réductions de taux supplémentaires de l’ordre de 0.20 %», justifie Thierry Bernard, président d’Empruntis, dans le dernier baromètre des taux du courtier.

Empruntis.com conseille aux ménages déjà propriétaires de profiter de ces taux bas en renégociant leur crédit immobilier.« Le plus simple pour évaluer la rentabilité de l'opération est encore de consulter le tableau d'amortissement de votre prêt en cours (n’hésitez pas à le demander à votre banquier) : si la part des intérêts est de loin la plus importante (par rapport au capital), mieux vaut alors renégocier » rappelle le courtier.

Le courtier revient en outre sur le transfert de crédit, une opération qui peut être favorable à l’emprunteur, dans le contexte actuel. « Cette formule permet à un emprunteur lorsqu’il souscrit un crédit immobilier, de maintenir ses conditions financières lors de sa prochaine acquisition. Car rien ne garantit que d’ici 6 ou 7 ans, les taux seront aussi bas. Les emprunteurs doivent donc absolument privilégier les établissements qui accepteront de conserver leurs conditions de prêt », rappelle Empruntis.com.

Enfin, le courtier incite les emprunteurs à négocier leur assurance de prêt, avec leur banque ou un autre établissement. « Avec le niveau bas des taux d’intérêt, son coût devient proportionnellement plus important » prévient-il.
Copyright ©2014 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

Restricted HTML

  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.