Le marché de l’art ne connait pas la crise. Mieux il se porte comme un charme. Les ventes ont bondi de 17% premier semestre 2014, dépassant les 7 milliards de dollars pour inscrire un nouveau record historique pour cette période, a annoncé mercredi en exclusivité à l'AFP la société Artprice. Cette excellente performance vient après une année 2013 faste en la matière avec 6,11 milliards de dollars de ventes sur l’année, souligne le spécialiste.

Le marché de l’art ne connait pas la crise

Le marché de l’art ne connait pas la crise. Mieux il se porte comme un charme. Les ventes ont bondi de 17% premier semestre 2014, dépassant les 7 milliards de dollars pour inscrire un nouveau record historique pour cette période, a annoncé mercredi en exclusivité à l'AFP la société Artprice. Cette excellente performance vient après une année 2013 faste en la matière avec 6,11 milliards de dollars de ventes sur l’année, souligne le spécialiste.

Source :

« Le marché de l'art a faim »
Pour Thierry Ehrmann, président-fondateur d'Artprice.com, les consommateurs d’art sont de plus en plus nombreux. « Nous sommes passés de 500.000 collectionneurs dans l'après-guerre à près de 70 millions de ‘consommateurs d'art’, d'amateurs et de collectionneurs dans le monde entier », dit-il.

Dans un contexte de forte volatilité financière, Artprice.com rappelle que le marché d’art constitue un placement intéressant" pour les investisseurs institutionnels, les gérants de fonds et les particuliers. « C'est un marché de plus en plus mature et liquide, offrant des rendements de 10% à 15% par an pour les œuvres supérieures à 100.000 euros », assure-t-il.

Les Etats-Unis mènent la danse

Au premier semestre 2014, les Etats-Unis « ont mené la danse » d’après Artprice avec des ventes aux enchères d'œuvres d'art (peintures, sculptures, dessins, photographies, estampes) de 2,38 milliards de dollars (1,73 milliard d'euros), soit un bond de plus de 28%. Sur les six premiers mois, les Etats-Unis représentent 3,4% du marché de l'art mondial. Et ils pourraient même reprendre la première place sur le marché de l'art en 2014 à une Chine en perte de vitesse, selon M. Ehrmann. « Le match se jouera dans un mouchoir de poche », estime-t-i

Au total, la « très bonne santé du marché de l'art »devrait se confirmer pour l'ensemble de l'année 2014 « sauf événement géopolitique majeur », estime M. Ehrmann.
Copyright ©2014 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières
Il n'y a aucun commentaire sur cette page pour l'instant. Nous vous invitons à en laisser un dès à présent.

Publiez votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <h4> <h5> <h6>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.