Vent debout contre les critiques assénées par Arnaud Montebourg, les notaires « préparent la riposte » à la proposition de l’Inspection générale des finances (IGF) d’abaisser jusqu’à 20 % certains tarifs. Selon ‘Le Figaro’, les notaires fourbiraient leurs armes et prépareraient une série de propositions qu’ils réservent à Christiane Taubira, la garde des Sceaux qui est aussi leur ministre de tutelle.

Immobilier, les notaires préparent leur 'riposte'

Vent debout contre les critiques assénées par Arnaud Montebourg, les notaires « préparent la riposte » à la proposition de l’Inspection générale des finances (IGF) d’abaisser jusqu’à 20 % certains tarifs. Selon ‘Le Figaro’, les notaires fourbiraient leurs armes et prépareraient une série de propositions qu’ils réservent à Christiane Taubira, la garde des Sceaux qui est aussi leur ministre de tutelle.

Source :

Le notariat qui, pour Arnaud Montebourg, représente rente et monopole, est en pôle position de la réforme des tarifs des professions réglementées. S’estimant injustement attaqués par Bercy, les notaires, par la voix de Jean Tarrade, président du Conseil supérieur du notariat dénoncent une « campagne de dénigrement de la profession».

« Les notaires rappellent également qu'à la différence des idées préconçues leur activité n'est pas florissante et subit, comme les autres secteurs économiques, le contrecoup de la crise. » ajoute le quotidien. Pour rappel, les droits d’enregistrement qui tombent directement dans les poches d’une étude ne représentent qu’une part minime des « frais de notaire ». Ceux-ci étant essentiellement composés d'impôts, de taxes qui reviennent à l’Etat et aux collectivités locales.

Catherine Carely, citée par ‘Le Figaro’ rappelle ainsi qu'«aujourd'hui, ne serait-ce qu'à Paris, 50% des actes de vente ou des contrats de mariage se font à perte pour les études. Les tarifs sont les mêmes par temps d'embellie comme de crise. En 2013, la profession a vu son chiffre d'affaires chuter de 35 % et son résultat net, de 25%. Pourtant nous avons tenu sans licencier dans cette profession qui compte 47.000 salariés».
Copyright ©2014 MonFinancier
Conseil Financier indépendant : avec Marc Fiorentino les solutions patrimoines, les solutions boursières, les solutions immobilières